Partagez | 
 

 KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Messages : 41
Points : 25
MessageSujet: KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)   Mer 17 Mai - 20:07

ft.
Izaya Zetsu
« En quête du trésor du suicide perdu »
ou comment se faire de l'argent sur la mort des gens
Je crois bien que c’est mort.
Aoi referma son keitai, blasée d’avoir raté une si bonne occasion de s’amuser. Elle se trouvait présentement à la limite de Shimoochiai et d’Ikebukuro, au nord de Shinjuku, pour observer une scène peu banale qui aurait dû se réaliser. Mais rien n’attendait plus l’adolescente ici. Accoudée à l’extrême limite d’un pont passant au-dessus d’une route très fréquentée, la fille aux yeux d’or jeta un simple regard en direction du building de la DaiwaTV. D’ici elle avait une magnifique vue sur la façade Est du bâtiment, où se trouvaient les bureaux et les plateaux de cette chaîne de divertissement. Quelques jours auparavant, des news très compromettantes étaient tombées sur le PDG de DaiwaTV et ses rapports pour le moins insolites avec certaines de ses employées. Bien sûr on parlait de sexe, et de choses peu ragoutantes. Mais la nature extravagante et véridique des pratiques avaient eu leur petit effet.

Elle n’était pas la seule à observer d’ici. De temps en temps des passants, et des journalistes, pointaient du doigt le bâtiment en parlant du sujet en question : va-t-il en finir ?
Si la demoiselle était là, c’est également parce qu’elle possédait une info pas encore publiée : une employée de DaiwaTV s’était jetée sous la Yarukucho Line, à une centaine de mètres de là, sous les yeux du bâtiment et surtout du PDG. Et si Aoi en savait autant… C’était peut être parce qu’elle avait participé implicitement au processus de destruction psychologique de cette pauvre conne et de son demeuré de PDG. Et elle n’était pas la seule, loin de là ! Depuis une semaine tout le monde y était allé de sa petite participation à cette affaire.

Ah, le harcèlement des médias et des réseaux sociaux dans ce genre de situation, c’est de l’or en barre. Ou du chocolat pour le palais.
Mais il ne va pas sauter. Et ça, c’est pas top. Je pensais que les incitations au suicide par ce biais avaient été assez explicites. Faut croire qu’il a pas le cran. Et moi ça va pas m'apporter grand chose cette histoire…

Et oui, une photo au moment clé d’un suicide avant même l'inculpation pour homicide involontaire, ça valait bonbon ! Et Aoi avait besoin d’argent pour racheter quelques pièces de son PC. Son keitai sonna : un message de Maoy-U. Son sourire s’élargit puis elle quitta le pont pour retourner en direction du centre commercial d’Ikebukuro et de la fameuse station de Toshima, où l’autre idiote s’était tuée.

Drapée dans un sweat gris marqué de dessins blancs rabattu sur ses frêles épaules, en jupette noire et en collants blancs, elle fit claquer ses escarpins noirs sur les marches du pont, tournant en direction du trottoir. Les mains dans les poches, elle esquivait les passants sans se presser. Maoy-U lui avait juste donné l’info comme quoi un type ressemblant au PDG avait été aperçu à la station de train. Peut-être que la journée n’était pas perdue en fait ? Des véhicules roulaient à tout allure derrière les rambardes de sécurité : l’un d’eux avait un moteur qu’Aoi ne reconnut pas au premier abord mais...

______________________

Aoi parle en #4169E1 // Sherazade s'amuse en #DAA520
LIEN VERS LES DEMANDES DE RP
LIEN VERS LE LOG MEMORIES
LIEN VERS L'INVENTAIRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 145
Points : 55
MessageSujet: Re: KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)   Jeu 18 Mai - 6:10

Mais... s'il y avait bien une chose sur laquelle on ne pouvait pas se tromper très longtemps sur les routes de Tokyo, c'était à propos de cette superbe moto en accord avec la combinaison rouge et noire de sa propriétaire. Propriétaire qui possédait bien trop de poitrine pour une japonaise pure souche. Ainsi tous ces petits éléments réunis faisaient que, oui, Izaya se trouvait bien sur cette route à ce moment bien précis... pur hasard ? Bien-sûr ! Ou presque. Car la chance et le hasard sont des notions toutes aussi malléables que l'expérience ou l'attendu dans ce monde pour la jeune femme. A dos de sa bécane, Izaya avait une mission très simple aujourd'hui, offerte par le même commanditaire que la semaine dernière, et très bien payé.

Cela faisait à peu près une semaine que la brune avait laissé filtrer une information accompagnée de quelques clichés concernant le PDG de DawaiTV. Depuis, elle avait grandement contribué à sa lente et douloureuse descente aux enfers. Mais une fois les premières graines semées, le monde de l'internet était si cruel qu'Izaya n'avait qu'à savourer chaque moment, chaque nouvelle interaction sans ne plus avoir grand chose à faire. Elle était le précurseur, ce monstre nommé web se chargeait du reste. Et quelle puissance de feu ! Cachée dans les ombres, la jeune femme appréciait de voir d'autres bêtes jetées au milieu d'une foule enragée. Et cette fois-ci, ce PDG avait eu le malheur d'avoir contrarié un des commanditaires d'Izaya. Oh, pour elle, il n'y avait rien de personnel ! Ce n'était que son boulot, du moins en parti.

Ah, sur ce coup là, elle s'était amusée. Pour obtenir un certain nombre de clichés compromettants, la jeune femme ne s'était pas contentée de suivre sagement le PDG : elle avait engagé un charmant étudiant qui lui en devait une depuis quelques années. Le principe était simple : ce dernier devait se retrouver à quelques points stratégiques de la Ville et se faire remarquer par le PDG, ainsi ce dernier se persuaderait peu à peu que quelqu'un le suivait. Cela devait être subtile et sinueux. Pour rajouter à la paranoïa grandissante de la cible, l'étudiant avait à sa disposition un portable jaune à rayures noires, qu'il devait sortir fréquement de sa poche et qui serait assez singulier pour devenir le point de repère de la cible. Evidemment, la personne qui prenait les clichés et qui récoltaient les infos n'était pas l'étudiant, mais bel et bien Izaya. Mais en plaçant un leurre devant le poisson, il ne voyait pas l'hameçon l'attraper.

Une semaine, donc. Il y avait eu plusieurs victimes, pas toutes visibles ni par les médias, ni par les plus odieux des utilisateurs d'internet. La plus remarquable était une pauvre fille qui s'était jetée du haut de l'immeuble où elle travaillait. Le pire ? Le pire était qu'elle s'était faite accuser de coucher avec son patron alors que pour le coup, ce n'était pas le cas. Oh, l'une des amantes du PDG s'était elle aussi suicidée, mais Izaya ne s'en était pas occupée. Elle savait simplement que la bougresse avait mit fin à ses jours avec une corde à linge.

Le vrombissement de sa moto s'arrêta : la voilà devant la station de Toshima, où seules quelques personnes allaient et venaient comme chaque jour dans le quartier. A la différence près qu'Izaya savait qu'une personne se trouvait sur une ligne de trame, tiraillait entre le fait de franchir un cap ou de rester dans sa misérable vie. Enjouée, la brune descendit de sa bécane et déposa son casque dans le coffre avant de le verrouiller. Elle s'enfonça entre les murs bruns de la station, sachant exactement où elle devait se rendre. Quelques secondes à tourner jusqu'aux rails : comme toujours, les quais étaient bondés. Mais personne — ou presque — ne semblait remarquer le teint blafard et les yeux rougis d'un homme ayant la quarantaine sur le quai face à celui d'Izaya. Cette dernière, un sourire mauvais aux lèvres, se tenait droite au-devant de la foule. Le prochain train ne passerait que dans cinq minutes de son côté, contre seulement une du côté du PDG.

Ce dernier leva un regard hasardeux envers la brune. Ses yeux s'écarquillèrent : l'horreur et l'effarement pouvait se lire sur son visage exténué. Car en effet, Izaya tenait dans les mains un portable jaune et noir caractéristique que le PDG avait vu durant plusieurs semaines. Izaya le vit dans son regard : elle avait réussi ce qui lui avait été demandé, s'assurer que le PDG de DawaiTV rendrait son dernier souffle aujourd'hui. Izaya avait le bonus non négligeable d'offrir un visage à cet homme, le dernier visage qu'il verrait, souriant, malin, et qui avait gagné.

L'homme avança d'un pas sur les rails, quelques secondes avant que le train ne passe de son côté. Izaya avait soigneusement rangé le portable dans l'une de ses poches, et fixait avec curiosité le quarantenaire. Non loin derrière elle, une paire de talons semblait claquer plus fort que les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 41
Points : 25
MessageSujet: Re: KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)   Sam 20 Mai - 13:11

ft.
Izaya Zetsu
« En quête du trésor du suicide perdu »
ou comment se faire de l'argent sur la mort des gens
Une paire de talons semblait claquer plus fort que les autres… et ce pour la simple raison qu’à l’heure de pointe qui n’allait pas manquer de commencer, Aoi préférait vite en finir avec les informations de son crew avant que le rush ne démarre. Il y avait déjà plusieurs dizaines de voyageurs derrière elle qui passaient les portiques automatiques de la station de Toshima, représentant des obstacles que la lycéenne avait habilement évité en les dépassant au trot. Car il y avait maintenant deux choses qu’elle voulait vérifier.

La première bien sûr, était la présence du PDG de la DaiwaTV. La seconde en revanche, plus subtile, concernait la possible apparition d’une motarde qui traînait habituellement autour de Shibuya. Mais les informations de la jeune fille concernant cette femme qui avait croisé sa route dans un cybercafé étaient vagues. Il y avait de fortes chances que son domaine d’activité ne l’éloigne de ce que Tatsuya-chan envisageait.
Ce qui lui avait mit la puce à l’oreille avait été un rugissement de moteur sur la route, d’une motarde en tenue moulante qui s’était habilement garée sur le trottoir de la station de train, avant de se diriger vers celle-ci. De loin, Aoi avait semblé sentir celle-ci pressée. S’il s’agissait bien d’elle… que faisait-elle là ?

Soyons honnête, depuis leur rencontre, Aoi avait fait quelques recherches, pour vérifier certaines des conclusions qu’elle avait tiré de leur rencontre inattendue. Peu d’informations étaient de prime abord ressortie d’une simple recherche superficielle. Mais, chose amusante, cette motarde répondant au doux et original nom d’Izaya avait un véritable fan club parmis les aficionados ! Photos, témoignages, fanfictions érotiques et photoshops en tout genre.
Aoi resserra les pans de son sweatshirt gris, une légère chaleur au creu du ventre : elle avait peut être profité à sa façon de ces délires de fanboys en rut.

Une anxiété particulière parcourra son être, tandis que ses pas la menaient vers la silhouette dont les cheveux noirs ne pouvaient être que ceux d’Izaya, la motarde démoniaque. Un surnom attribué par ses fans, “Oni Baika” qui lui allait plutôt bien au vu de ce qui se disait sur elle. La motarde donc, se tenait au bord de la voie principale, celle qui descendait en direction du centre-ville de Tokyo - la Tokyo Metro Yurakucho Line -. Aoi hésita.

Puis elle remarqua devant Izaya-san qu’un homme, attendant sur la voie d’en face, la dévisageait avec horreur, les larmes aux yeux. La lycéenne stoppa net : qu’était-elle en train de voir ? Quel lien y avait-il entre ces deux adultes ? Pourquoi diable cette tenue moulait-elle autant le fessier ?! Trop de questions d’un seul coup. Elle n’osa approcher, mais d’un geste habile - mais pas autant que la femme devant elle avec un briquet - Aoi dégaina son portable, appuyant sur le bouton automatique de mise en activation de l’appareil photo. Loin de le tendre à bout de bras, ce qui aurait été risible, Tatsuya se contenta de le tenir à deux mains, à bout de nez, comme si elle écrivait brusquement un mail. Cela allait peut être arriver finalement. Mais elle n’avait pas pensé que ça aurait lieu en sa présence.

______________________

Aoi parle en #4169E1 // Sherazade s'amuse en #DAA520
LIEN VERS LES DEMANDES DE RP
LIEN VERS LE LOG MEMORIES
LIEN VERS L'INVENTAIRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 145
Points : 55
MessageSujet: Re: KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)   Dim 21 Mai - 9:56


Ah... cette détresse mêlée à l'incompréhension et à la colère, et tout cela quelques instants avant sa mort. Une délectable vision que ce médiocre PDG offrait à Izaya, bercée par les quelques derniers souffles de vie du quarantenaire. Le visage de l'homme changeait de secondes en secondes, comme les images d'un vieux téléviseur se crisperaient avant de défiler toujours plus vite. Comme un doux grésillement, une mauvaise Hotline et un bruit insoutenable. L'horreur et la colère s'intensifiaient sur le visage du PDG, déformé par l'angoisse et la haine, au fur et à mesure que le doux visage de la brune se transformait lentement en celui d'un démon. Entre eux ne résidait qu'un noir fil conducteur qu'Izaya venait de couper, et ce pauvre PDG le savait. Son corps basculait au ralenti alors qu'un conducteur de ligne n'aurait pas le temps de freiner avant l'impact. C'était si brusque, si vif, que seule Izaya n'entendit pas les cris et les hurlements autour d'elle. Oui, quelqu'un allait mourir. Mais c'était son choix après tout... qui voudrait d'une vie souillée par les médias et la perversion ?

Quoi de plus atroce que d'avoir comme dernière vision de ce monde un autre monstre jubiler juste au-dessus de soi ? Une douce chaleur enveloppait les muscles de la brune alors qu'elle ne faisait que profiter du spectacle. La tête penchée de côté et l'air satisfait.

— Echec et mats.

Un murmure, un souffle. Personne ne l'entendit. Mais un seul être en ce monde garderait ses mots en tête : jusqu'à ce que son cerveau ne se répande sur les lignes, bien entendu. Des cris, des hurlements, encore une fois. Izaya vit rugir des gerbes de sang jusqu'à ses pieds. Un arrêt d'urgence, une alarme, mais il était déjà bien trop tard. Dans la foule, il y avait quelques gamins ; traumatisés, il fallait bien commencer quelque part... à notre époque, les tremblements de terre ne leur faisaient plus peur. Les mains dans les poches, la motarde en combinaison moulante se redressa et d'un mouvement rotatif fit demi-tour : elle profita de l'affolement général pour s'éclipser. D'une main habile elle attrapa son cellulaire à l'armure rouge pour taper rapidement quelques mots.

[ C O U R S E     A C C O M P L I T]

Le sourire aux lèvres, elle se faufila parmi les bousculés et les gens pressés. Certains râlaient en appelant leur patron pour prévenir qu'ils seraient en retard. D'autres pleuraient —principalement des collégiennes— et une autre partie de la population avait bien compris que rester ne servait à rien. Mais ces derniers restaient si minoritaires face à la curiosité morbide d'un cadavre démembré sur les rails. Focalisée brièvement sur un groupe d'adolescents, Izaya ne remarqua pas immédiatement une jeune fille plus petite qu'elle en sweat gris et manqua de lui rentrer dedans. Elle s'arrêta juste à temps et s'excusa d'un mouvement de la tête avant d’exécuter une agile pirouette et de reprendre son chemin.

Tiens... ne l'aurais-je pas déjà croisé quelque part ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 41
Points : 25
MessageSujet: Re: KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)   Dim 21 Mai - 20:35

ft.
Izaya Zetsu
« En quête du trésor du suicide perdu »
ou comment se faire de l'argent sur la mort des gens
Qu’est-ce qui peut pousser quelqu’un à en arriver là ?
Aoi avait déjà une réponse à cette question : tout. Car tout pouvait être un prétexte à cette situation déplorable qui allait coûter la vie à une personne mais également bien des désagréments à beaucoup d’autres. De la rame à l’arrêt aux retard de travail ainsi qu’aux multiples traumatismes que cela pouvait laisser autour de lui, un suicide sur la voie publique n’avait rien d’anodin. C’était une manière de crier une dernière fois contre le vent : “Regardez-moi, regardez ce que vous m’avez fait !” mais comme contre le vent, le message finira perdu au fin fond de la conscience collective, sans que plus personne ne s’en préoccupe jamais.

L’adolescente effectua plusieurs pré-clichés dans le plus grand calme de la station. D’abord d’Izaya bien sûr, dans sa tenue de motarde, dos à elle. Puis du PDG de la DaiwaTV de l’autre côté du quai, à quelques instants de l’arrivée de son dernier train vers Tokyo. Il avait l’air encore plus pathétique sur les photos que dans la réalité. Aoi jauga du coin de l’oeil l’avancée du train : il venait d’entrer dans le dernier virage avant l’arrêt et commençait déjà à ralentir. Son cœur s’arrêta.

Et la vie d’un homme s’arrêta au même instant.
Le pouce de la lycéenne resta appuyé sur le bouton de son portable, longuement, très longuement. C’était comme un rêve éveillé, aux allures de cauchemar. Mais n’était-ce pas ça, la réalité ? Une horreur innommable où il était possible de voir pareille atrocité au détour d’un arrêt de train ? Son visage, sa chute, l’arrivée du train, le crissement des freins, le cri des passants et les ordres de se tenir à l’écart de la part des membres du personnel.

Tout cela se mêlait à ses oreilles avec une étrange cohérence. Une cohérence qui amena Aoi à reconsidérer l’espace d’un instant sa position : tenait-elle là un scoop à revendre, ou bien un ticket d’entrée vers le parc à thème des problèmes ?
Non, elle se devait d’être plus visionnaire que ça. La foule s’écartait maintenant de la scène de carnage humain dans un flot disproportionné. Et avec ce flot, Tatsuya ne remarqua pas que la motarde venait de la bousculer sans la voir. Aoi ne réagit qu’avec un temps de retard, assez tardif pour qu’elle perde de vue Izaya. Les lèvres entrouvertes, balbutiant un maigre “Izaya” à la foule, la jeune fille plongea elle aussi dans la marée refluante qui retournait vers la station de Toshima et son centre commercial.

Je sais où est sa moto, il faut juste que j’arrive à passer !
Le calme la quittait de seconde en seconde, et Aoi ne manqua pas un seul instant de bousculer à bras le corps des usagers beaucoup trop lents à son goût. Leurs piaillements de colère ne l'atteignirent pas, tant ses pensées confuses n’avaient trouvé de point d’ancrage que vers cette silhouette à pourchasser. En effet si les raisons qui avaient poussé Aoi à venir étaient nombreuses, celles qui la poussait maintenant à suivre Izaya se résumaient à une réponse : parce que.

Parce qu’au fond d’elle, la lycéenne savait qu’Izaya y était pour quelque chose. Elle savait qu’elle avait peut être joué un rôle dans ce qui venait de se passer. Et surtout elle savait qu’elle ne craindrait aucunement quelques photos. Aoi désirait maintenant juste se servir d’eux, de ces clichés, pour obtenir quelque chose qu’elle avait apprécié lors de leur première rencontre.
Fais attention à moi… Regarde-moi…

Au final, il n’y avait pas une si grande différence entre elle, et le tas de chair qu’Aoi laissait sur les rails de la station. Les différences étaient que la jeune fille vivait, que le PDG était mort, et que l’adolescente pouvait nier en bloc ses ressentiments, là où le cadavre éparpillé les avait fuit dans la mort. Ce ne fût donc pas avec l’expression paniquée qu’elle avait quelques instants, mais avec une neutralité souriante, presque triomphante, qu’Aoi arriva en vue de la moto de l’Oni Baika… Mais où était sa propriétaire ?
Comme un déclic, elle commença à tourner son visage de profil, pour jeter un coup d’œil par-dessus son épaule...

______________________

Aoi parle en #4169E1 // Sherazade s'amuse en #DAA520
LIEN VERS LES DEMANDES DE RP
LIEN VERS LE LOG MEMORIES
LIEN VERS L'INVENTAIRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 145
Points : 55
MessageSujet: Re: KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)   Mar 23 Mai - 6:47



Son téléphone vibra dans la poche arrière de sa combinaison. Avec un plaisir non dissimulé, Izaya attrapa son cellulaire afin d'admirer la réponse presque amoureuse et admirative de son commanditaire. Cela l'étonnait même que ce dernier ne lui ait toujours pas fait d'avances, car il n'était pas si différent du suicidé : toujours à courir après les femmes, y compris celles qui baignent dans son milieu professionnel.

—Ah, mais il doit avoir peur que son propre jouet finisse par lui faire subir la même chose qu'à ses ennemis...

La jeune femme souriait tout en se dirigeant vers les toilettes de la station. Elle se savait dangereuse même pour des hommes de pouvoir. Le mieux ? Ces mêmes hommes la connaissait d'une façon que même ces gamins de l'internet ne pouvait deviner.

Oni Baika, hein ?

Elle jeta un regard vers le reflet que lui renvoyait les miroirs abîmés de la station. Des yeux verts rieurs, un éternel sourire accentué par les événements de cette bonne journée. La brune aux cheveux longs détacha d'une poche un écouteur bluetooth, et d'une autre un gloss qu'elle se passa sur les lèvres. Très vite un air occidental qu'elle connaissait bien envahit le semi-silence dans lequel la belle s'enfermait depuis quelques minutes.

— You don't know what is like to get your head lumped in... ~

Silence rompu par un chant murmuré d'une voix travaillée et habituée aux vocalises. Malheureusement, il n'y avait pas de spectateurs pour écouter. De quelques gestes vifs et habiles, Izaya — tout en se trémoussant en rythme — dégraffa les attaches de sa combinaison qui glissa à ses pieds. Évitant d'abîmer le cuir, la japonaise se débarrassa de sa combinaison pour se découvrir avec des vêtements gardés en-dessous, bien plus légers. Elle ne comptait pas reprendre sa moto, et souhaitait profiter du quartier d'Ikebukuro avant de rentrer. Un geste pour recoiffer sa longue chevelure plus tard, Izaya reprenait le chemin de la sortie, sa combinaison dans un sac en toile qu'elle avait soigneusement caché au préalable dans la station, au cas où. Sa combinaison moulante avait laissé place à une tenue pas moins sexy, qui mettait en relief ses formes rondes et sa silhouette élancée. Une jupe et un pull près du corps aux couleurs sombres, même si ses jambes n'étaient pas totalement à nue : une paire de collants déchirés donnaient une note excentrique à un tableau déjà peu commun.

Pour le visuel ~:
 



— U N to the D E A D ~...

Chantonnante et sautillant sur ses bottes à talons, la jeune femme descendit les marches comme si ces dernières prenaient part à sa danse improvisée, discrète mais différente. Elle constata que sa moto n'avait pas bougé et hocha de la tête, satisfaite. Elle se détourna et partit vers la gauche, non sans jeter un nouveau coup d'oeil vers une silhouette qu'elle ne reconnut que grâce à son sweat gris. Un sourire malin se dessina sur ses lèvres, mais Izaya ne ralentit pas son pas pour autant. Elle accorda cependant un regard à ce qu'elle vit comme une Aoi qui cherchait quelque chose... ou plutôt quelqu'un.

Tiens, que de coïncidences aujourd'hui... la petite lycéenne pas-si-sage-que-ça cherchait donc elle aussi une événement croustillant à se mettre sous la dent, ou faisait-elle des recherches sur moi ?~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 41
Points : 25
MessageSujet: Re: KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)   Mar 23 Mai - 8:43

ft.
Izaya Zetsu
« En quête du trésor du suicide perdu »
ou comment se faire de l'argent sur la mort des gens
Ce fût par un regard appuyé, puis faussement surpris, que la lycéenne découvrit la motarde sans sa tenue d'avant. Je me disais bien qu’elle avait tourné à l’angle tout à l’heure…
Après tout, fuir le lieu du crime était une preuve de culpabilité, alors que de rester… Ou bien Aoi se prenait-elle trop la tête avec ces hypothèses. Le mieux qu’elle avait à faire - et elle le savait ! - était de partir d’ici maintenant, avec ses photos.

L’échange entre les deux femmes ne dura qu’un bref instant, puis Izaya s’éloigna comme si de rien n’était. Aoi cligna alors plusieurs fois des paupières comme pour se rendre bien compte de la supercherie : elle venait de l’ignorer alors qu’Oni Baika l’avait bien reconnu ?!

- Eeeh ! Mais… Oh ?

Mais dans les bruits de la foule, puis de l’ambulance qui venait d’arriver à la station de Toshima, personne n’aurait pu entendre Tatsuya râler son déplaisir face à la situation présente. C’est d’ailleurs cet agacement profond qui la poussa à ne pas descendre les marches pour quitter Toshima vers sa maison. C’est dans la direction opposée qu’Aoi partit, à la suite d’Izaya donc, en direction du nord et donc d’Ikebukuro. C’est en fulminant, le pas vif et l’oeil braqué sur le dos et la chevelure brune de la jeune femme à une cinquantaine de mètres d’elle que l’adolescente entra dans ce célèbre quartier de Tokyo.

La première chose qui frappa la jeune fille fût l’impressionnante tour Sunshine, le point central du quartier. Au départ il lui sembla qu’Izaya se dirigea de ce côté là mais en la suivant, elles s’en écartèrent toutes deux. Elles passaient toutes deux assez inaperçu dans la foule qui comprenait beaucoup de femmes, puisque le quartier se trouvait être le pendant féminin d’Akihabara, pour filles donc. Aoi voyait mal Izaya s’arrêter à une boutique de figurines ou de mangas, mais elle pouvait encore se tromper ! Pourtant, toujours à une distance raisonnable et en maugréant, la lycéenne dépassa la plupart des grands magasins de ce genre sans qu’Izaya ne s’y soit arrêtée. Que restait-il alors ?

Elle n’avait pas parlé du restaurant russe ?
C’était peut être dans cette direction qu’elle se dirigeait. Cela fît d’ailleurs prendre conscience à Aoi que son ventre gargouillait plus que de raison… La faim se faisant ressentir, elle prit un instant pour reprendre son souffle. Mais quand elle releva les yeux, la jeune femme qu’elle filait - ou pas vu qu’elles s’étaient croisés du regard tout à l’heure de manière presque entendue - n’était plus là !

Pourquoi je la suis déjà ?
Aoi n’en savait rien, ou plutôt n’avait plus la patience d’y réfléchir pour le moment, et c’est pour cette raison qu’elle accéléra simplement le pas pour tenter de rattraper Izaya, qui avait peut être tourné au coin de la rue là-bas sans qu’elle ne le note. Et au pire, elle allait manger elle aussi, point.

______________________

Aoi parle en #4169E1 // Sherazade s'amuse en #DAA520
LIEN VERS LES DEMANDES DE RP
LIEN VERS LE LOG MEMORIES
LIEN VERS L'INVENTAIRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 145
Points : 55
MessageSujet: Re: KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)   Mar 23 Mai - 15:59

Comme d'un mouvement entendu, la brune se déplaçait tel un félin au sein d'une foule de japonais plus pressés les uns que les autres. Il fallait dire que malgré un sacrée animation, il en fallait beaucoup plus pour réellement troubler le quotidien d'un tokyoïte. Alors que dire lorsqu'ils étaient si nombreux ! Le sourire aux lèvres et l'oeil brillant, Izaya se doutait que la jeune fille la suivait quelque part derrière elle. Il y avait un intérêt, quelque chose dans le comportement de l'adolescente, un sombre détail que chacun n'était pas capable de voir. Mais la brune, elle, avait l’œil pour ces choses là.

La brune scénarisait la suite de la journée, avec le doux espoir de se laisser surprendre. Tout d'abord, comment Aoi avait-elle finit sa course à Toshima ? D'une certaine manière, cela pouvait être lié à la moto de la fille Zetsu, puisque l'adolescente se tenait devant le deux-roues un peu plus tôt. Etait-elle rentrée à l'intérieur de la station ? Oui, Izaya était persuadée d'avoir reconnut ce sweat-shirt à capuche gris.

Si ça se trouve, la petite fait la même chose que moi... mais ce de manière anonyme.

En effet, là où Izaya était officiellement écrivain et coursier dans une boîte privée à son nom, il était plus délicat de retracer sa fonction d'informatrice, que ce soit auprès de mafieux ou de particuliers. Non, si Aoi trempait dans ces choses là, Izaya aurait été rapidement mise au courant. Même s'il résistait une faible probabilité liée à l'anonymat qu'offrait le monde de l'internet.

Les pas presque dansants d'Izaya la guidèrent jusqu'à la tour Sunshine, fière de son nom et de ses lumières, même de jour. Au sein même du quartier d'Ikebukuro, la brune savait que même si son stalkeur la perdait de vue, elle devinerait aisément vers où se dirigeait la jeune femme.

Il s'agissait même d'un de nos sujets de conversations à notre rencontre...

Une rue, à droite, passage à niveaux, à gauche, hop ! Un angle que la jeune femme reconnaitrait entre mille : elle s'y engouffra, sachant y perdre Aoi quelques instants. Izaya tomba nez à nez avec un grand noir, qui faisait la promotion d'un superbe restaurant avec pour enseigne "Au sushi russe". L'homme d'une trentaine d'années, au sourire franc qui effrayait les frêles créatures que représentaient les japonais, accentua son rictus en apercevant la brune. D'une voix forte et dans un japonais très maladroit, ce dernier s'adressa à la fille Zetsu en inclinant la tête en avant.

— Ah ! Izaya ! Dis-moi, ça te dirais pas de manger chez moi ? On nous t'offre le repas !

—Ah, Simon ! répondis la jeune femme avec un sourire trop malin, en effet je meurs de faim... mais j'ai une amie qui m'accompagne... ça ne te dérange pas ?

Une étincelle se lut dans le regard de l'homme, qui s'inclina un peu plus quelques instants avant que la plus jeune face son apparition. Izaya tourna un regard presque vicieux vers l'angle duquel Aoi devrait passer. Avec la maligne intention de l'inviter à déjeuner... et Simon serait son complice, elle le savait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 41
Points : 25
MessageSujet: Re: KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)   Mar 23 Mai - 18:26

ft.
Izaya Zetsu
« En quête du trésor du suicide perdu »
ou comment se faire de l'argent sur la mort des gens
Difficile se trouvait être la vie d’un stalker. Ou plutôt d’une stalkeuse en cette instant. Aoi comprenait de minute en minute la difficulté que représentait la discrète filature d’une personne à travers les rues de Tokyo, et pourquoi cela demandait une préparation plus méticuleuse qu’un simple coup de tête comme le sien. Malgré cela la lycéenne ne se démonta pas et continua la poursuite qui n’en était pas une ! Quoiqu’au final, Izaya l’avait-elle vraiment reconnu tout à l’heure ? Comme la motarde semblait vraiment se diriger quelque part sans se retourner un seul instant, c’était à se demander si finalement, Aoi avait été repéré ou pas ! Tout ceci restait à déterminer, tandis que les deux femmes prenaient à tour de rôle des angles et des virages divers et variés à travers Ikebukuro.

Anodine et passe-partout, Aoi ne se faisait pas trop de soucis pour sa sécurité ici, mais elle devait reconnaître avoir de son côté hésité une fois ou deux à abandonner cette histoire de pulsion intérieure pour s’arrêter à un manga-café ou à un cybercafé du quartier. Les offres ici étaient même spécialement prévues pour les filles et elle aurait eu une sacrée réduction pour la location d’un box. Mais la programmation d’une telle après-midi, avec ce qui était arrivé à la station de train de Toshima… lui paraissait fade. Tatsuya n’était pas non plus du genre à insister dans le vent, même si elle avait acquis ce que d’autres qualifiaient de comportement de tête de mûle au fil des années passées sur le net. Elle avait toujours un intérêt et une idée bien précise en suivant Izaya, du moment qu’elle ne la perdait pas de vue.

Ce fût donc avec une nouvelle vague de contrariétée… qu’elle la perdit de vue.
Mais merde ! J’ai pas envie que ça s’arrête comme ça moi !

Mais la suite allait lui apprendre que non, cela n’allait pas s’arrêter maintenant. Depuis l’angle d’une rue, le pas vif, Aoi balaya les possibilités, jusqu’à repérer par-dessus les épaules de la foule une tête qui dépassait largement de toutes les autres. Un grand type à la peau brune en tenue de cuisinier se tenait légèrement penchée en avant. Simon ! Pensa-t-elle avec une certaine joie. Car effectivement Simon était connu sur le net, quand on se penchait sur le quartier d’Ikebukuro, comme deux ou trois autres personnes dans le coin. Par chance donc, Aoi ne s’était pas perdue et était toujours sur une piste : celle de la nourriture.

Et elle commençait à avoir sérieusement faim. Heureusement que l’excitation renaissante l’aidait à tenir la barre haute face à l’adversité. L’adolescente continua alors à travers la foule, non-pas spécialement en direction du grand russe à la peau sombre, mais juste dans la direction présupposée du restaurant dont il faisait la publicité. Remontant sa capuche sur ses épaules, rentrant sa tête dans son sweatshirt, la jeune fille fît simplement profil bas, ne voyant pas au premier abord Izaya à proximité. Elle espérait surtout récupérer discrètement un fliers de Simon pour avoir l’adresse exacte de ce restaurant où elle n’était jamais allée. Et de ce fait, c’est lorsque la foule s’ouvrit puis se referma derrière elle qu’Aoi se retrouva presque nez à nez avec Simon d’une part… et Izaya qui se tenait dans l’ombre d’un bâtiment de l’autre.

Son coeur s’accéléra. Il y avait beaucoup de personnes qui contournaient Simon, et le fait de s’en approcher, même discrètement, l’avait expulsé du flot continu qui s’était refermé derrière elle, créant comme une clairière de béton dans la rue. Aoi était donc maintenant visible, de même que la gêne qui marquait son visage en cet instant, surtout lorsque ses yeux se posèrent à nouveau sur ceux verdoyants d’Izaya…
Reste calme, parle avec simplicité.

- Hum. Salut.

Aoi inclina simplement la tête en direction des deux adultes qui la regardaient à présent de toutes leurs statures, bien plus impressionnantes qu’elle pour le coup...

______________________

Aoi parle en #4169E1 // Sherazade s'amuse en #DAA520
LIEN VERS LES DEMANDES DE RP
LIEN VERS LE LOG MEMORIES
LIEN VERS L'INVENTAIRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 145
Points : 55
MessageSujet: Re: KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)   Mer 24 Mai - 6:30

La foule s'ouvrit comme la mâchoire d'un grand serpent, crachant une jeune fille surprise de se retrouver ainsi subitement isolée. La mâchoire se referma presque aussitôt, ne laissant que peu de marche de manœuvre pour le petit oiseau qui venait de tomber nez à nez avec un chat et un ours. Si les deux prédateurs ne semblaient pas vouloir la croquer, leurs intentions pouvaient paraître très obscurs sur le moment. Izaya se détacha de l'ombre qui la couvrait jusque là et s'avança d'un pas. Ainsi rapprochée de son ours russe préféré, elle ne prit pas la peine de saluer une nouvelle fois sa plus jeune camarade : après tout, elle lui avait adressé un regard en amont, c'était suffisant.

A toi de me montrer ce que tu vaut maintenant...

Si Izaya exprimait une certaine sympathie envers la nouvelle arrivante, c'était sans parler du sourire presque inhumain de Simon. A moins que sa couleur de peau ne joue dans l'étrangeté de la scène ? Tout était question de point de vue. D'un geste fort mais doux, le grand Simon entoura les épaules des deux jeunes femmes pour les pousser à l'intérieur du restaurant.

— Les amis à Izaya sont mes amis aussi, camarade !

Dans son rire fort et accompagné des sourires d'Izaya, les trois comparses allaient pour s'installer à l'intérieur. Intérieur pour le coup particulièrement traditionnel, même si la carte de la Russie sur un des murs dénotait avec le reste.
Izaya connaissait l'endroit pour y avoir été invité dans des circonstances différentes. Et même si certains sushi étaient à la limite de l'indigeste, Semyon et le patron du restaurant dégageaient une telle chaleur pour ceux qu'ils appréciaient que chaque visite était toujours synonyme de bonheur en boîte. Mais de la même manière qu'Izaya aimait faire du mal comme cela lui chantait, mieux valait rester dans les bonnes relations de Semyon et du patron. Ce dernier lança un sourire amical à Izaya, et un air un peu plus réservé à Aoi qu'il ne connaissait pas, pour ne pas dire qu'il semblait suspicieux.

— Izaya ! Et petit oiseau, vous rien faire ni dire, je m'occupe de tout !

Guilleret, Simon le russe reparti en cuisine, alors qu'Izaya venait de prendre place sur un tabouret sur le comptoir. D'un regard animé par une lueur indéfinissable, elle fit un geste vers Aoi pour qu'elle vienne se placer près de la brune. La pauvre petite devait se sentir un peu piégée... mais Izaya était certaine que se sentiment devait se conjuguer à un plaisir malsain d'avoir réussi à être ici.

— Et bien, installe-toi !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 41
Points : 25
MessageSujet: Re: KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)   Mer 24 Mai - 19:27

ft.
Izaya Zetsu
« En quête du trésor du suicide perdu »
ou comment se faire de l'argent sur la mort des gens
Quand le vent tourne, il faut savoir s’y mêler, ou y résister, plutôt que d’être simplement broyé par lui. C’est en tout cas la pensée qui traversa l’esprit de cette jeune fille lorsqu’une main puissante se referma sur son épaule et sur celle d’Izaya, les poussant toutes les deux vers le restaurant dit “Sushi Russe Restaurant” qui trônait à l’angle d’une rue passante d’Ikebukuro.

Tout c’était passé très vite : Oni Baika qui sortait de l’ombre, son sourire parfait s’affichant sur son visage, vite imité par l’impressionnant Simon qu’Aoi n’avait vu qu’en photo ou en vidéo sur NicoNico… Et voilà qu’elle allait finalement pénétrer pour la première fois dans cette adresse atypique de la restauration Tokyoïte. L’avantage, apparemment, c’est qu’elle n’eut aucunement besoin de parler, pour le moment. Disons que, comme dans un film de gangster, les Yakuzas ne lui laissaient pas vraiment le choix de venir s’installer ou pas à leur table. Il y a des invitations qui ne se refusent pas et celle-ci en était clairement une.

Ceci dit, ça tombe bien, j’ai la dalle…
Mais elle ne pût s’empêcher de regarder Izaya en biai tandis qu’on les installait à des tabourets hauts perchés devant le comptoir du restaurant. L’adolescente allait devoir payer d’une autre façon ce repas, et elle s’en doutait bien. Cependant ce qu’elle n’avait pas prévu, c’était bien de déjeuner de cette façon et avec la femme qu’elle filait depuis dix minutes ! Certes au final, celle-ci avait vu clairement qu’elle était suivie. Mais pourquoi ce déjeuner ? Annoncé comme “offert” de surcroît ! Cela ne faisait que renforcer certaines des rumeurs des fans de la motarde bien en chair de Shinjuku : ses liens avec certains milieux pouvaient s’en retrouver plus explicités par un tel comportement, carrément suspect. Mais c’est aussi ce qui rendait le tout assez excitant pour que la peur ne l’emporte pas sur le plaisir actuel qu’elle ressentait à être ici, avec elle.

- Merci, Izaya-san.

Voilà tout ce qu’elle trouva à répondre à l’invitation à s’installer lancée par la jeune femme. Elle accompagna même ses remerciements d’un nouveau petit mouvement de la tête en avant, s’inclinant en signe de respect d’être ainsi conviée à ce repas.

- Le petit oiseau que je suis commença par une soupe si c’est possible. J’ai terriblement faim.

Lança-t-elle à la volée en direction des cuisines. Aoi n’avait aucune idée des us et coutumes dans ce restaurant précis, aussi avait-elle décidé d’agir comme dans un bar à sushi normal, pour déjeuner avec une jeune femme normale. Enfin presque.
Izaya semblait bizarre, peut être neutre. De l’intimidation passive ? Ou peut-être guettait-elle les réactions de Tatsuya-chan, comme lors de leur première rencontre. Si c’était le cas, Izaya pouvait voir Aoi sourire, avec simplicité et un calme olympien. Et ce n’était pas les bruits en provenance de son estomac qui allait la perturber, même si ceux-ci devaient être carrément audibles par la jeune femme.

- C’est amusant non ? Cette journée...

Eh, au final, un suicide, une filature, tout ça pour finir ici avec Izaya ! La journée recelait un trésor plus qu'inattendu ! Le trésor perdu qu’un suicidé avait laissé derrière lui. Le sourire d’Aoi se transforma en léger rire contenu, puis redevient silence et douceur, comme si la sainte naïveté venait de la toucher de son incroyable concombre. Oui, le théâtre, c’est cool.

______________________

Aoi parle en #4169E1 // Sherazade s'amuse en #DAA520
LIEN VERS LES DEMANDES DE RP
LIEN VERS LE LOG MEMORIES
LIEN VERS L'INVENTAIRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 145
Points : 55
MessageSujet: Re: KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)   Jeu 8 Juin - 15:10


Accoudée au comptoir, Izaya ne cacha pas le fait qu'elle épiait le moindre mouvement de la petite Aoi. Une fois les deux jeunes filles installées, les bruits de couteaux et de plats qui s'agitent parurent des cuisines, probablement sans même tenir compte de la demande de la plus jeune. Semyon avait disparut du périmètre, le chef également. Et Izaya s'amusait de cette situation grotesque.

— Cette journée ? Je la trouve plutôt banale, moi.

Un demi-sourire défiait presque la plus jeune. Izaya savait à quoi pensait Aoi. Aoi devinerait facilement qu'Izaya ne faisait que se moquer d'elle. Mais comme elle disait parfois dans ses livres, on ne se refait pas, mais on se fait. Et c'était exactement ce qui était en train de se passer. Comme pour ne pas laisser de silence s'installer, Izaya s'étira les bras en émettant un petit craquement au niveau de ses épaules. C'est qu'elle avait un peu courrut dans tous les sens depuis le matin même ! Un peu de repos ne faisait pas de mal. Elle sentit son celulaire, et tout en l'attrapant d'une main, elle s'adressa à Aoi avec un sourire dans la voix :

— Il me semble que nous avions parlé de ce restaurant la dernière fois, non ? A la tête de Simon lorsqu'il t'a vu, je devine que tu n'as jamais eu l'occasion d'y manger. Quelle aubaine, n'est-ce pas ?

La brune lui adressa un clin d’œil, avant de baisser les yeux vers son téléphone. Elle arqua brièvement un sourcil et referma le clapet de son téléphone.

Quelle drôle de journée, finalement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 41
Points : 25
MessageSujet: Re: KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)   Jeu 8 Juin - 18:53

ft.
Izaya Zetsu
« En quête du trésor du suicide perdu »
ou comment se faire de l'argent sur la mort des gens
Bon, soit ils sont tous sourds, soit ils ne comprennent pas bien le japonais mais dans un cas comme dans un autre je ne vois pas de soupe Miso arriver !
Mais peut-être cela faisait-il parti d’un tout que Tatsuya-chan ne concevait pas encore totalement. Comme une grande arnaque pas très drôle mais bien rôdé et orchestrée d’une main de maître par la jeune femme à côté d’elle. Au vu de la situation, Aoi ne pouvait pas refréner ses instincts paranoïaques et c’est pour cette raison qu’elle souriait un peu plus que d’habitude. On pouvait attribuer ce sourire à un instinct de survie en somme.

Sauf qu’Izaya-san se moquait éperdument d’elle en cet instant. Pas en la dénigrant non, mais plutôt en se jouant d’elle au travers de sa réponse. Une journée banale ? Assister et potentiellement participer à un suicide sur la voie publique ? Et ce sourire, ce sourire ! Aoi se mordit la lèvre inférieure, ce qui pouvait être traduit par deux choses : soit elle avait terriblement envie de la jeune femme à côté d’elle - ce qui n’était pas si faux que ça - ; soit Aoi devait se retenir de la frapper pour se décharger de toute sa frustration face à cette situation peu… banale.

- C’est ça, répondit-elle sur le ton de la conversation. Et comme c’est la première fois que je viens ici, accompagnée en plus, j’ai l’impression d’avoir droit à un traitement spécial. En tout cas vu d’ici tu es une vraie V.I.P non ?

C’est ça, retournons la conversation à l’envers, pour gagner du temps. Du temps pour quoi ? Ça seule la lycéenne le savait et ce n’était pas le temps d’attente du repas qui allait l’aider à se concentrer. Ça… ou les gargouillis de son estomac criant famine depuis plus d’une heure. Au point que l’adolescente se sente mal au bout du compte, car c’est presque à contrecœur qu’elle pencha un peu plus la tête vers Izaya, sentant un peu plus son parfum. Trop d’émotions aujourd’hui pour une fleur aussi fragile...

Izaya jeta un coup d’œil à son téléphone.
Ne me dites pas qu'elle va me faire le coup de me lâcher ici ?

- Un soucis, Izaya-san ?

______________________

Aoi parle en #4169E1 // Sherazade s'amuse en #DAA520
LIEN VERS LES DEMANDES DE RP
LIEN VERS LE LOG MEMORIES
LIEN VERS L'INVENTAIRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 145
Points : 55
MessageSujet: Re: KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)   Mar 13 Juin - 14:01

Malheureusement pour la lycéenne, une partie de l'échange fut obstrué par le message que venait de recevoir Izaya. Elle ne daigna réagir qu'à la dernière intervention Aoi, en tournant doucement la tête vers sa compagne de table. Izaya leva les yeux vers le plafond : elle n'affichait aucune expression, ce qui pouvait effrayer les personnes habituées à la voir jouer de son usuel masque social. Après avoir posé un coude sur le bar devant elle, la brune fixa quelques instants la plus jeune de ses yeux verts.

— Je ne sais pas trop.

Semyon qui repassait devant les deux jeunes femmes s'immobilisa, poings sur les hanches, devant l'air absent d'Izaya.

— Tout va bien ?

La principale concernée finit par afficher un air déconfit et soupira en secouant la tête. Les deux paumes vers les cieux, elle répondit finalement aux deux personnes interrogées par son comportement.

— Visiblement, je suis réquisitionnée à Toyama pour le Yotaka Matsuri. Pas que je n'avais pas envie d'y aller, juste que je ne m'attendais pas vraiment à devoir y faire autre chose que du tourisme.


Et pour cause : faire la potiche et surveiller les jeunes du clan qui allaient présenter leurs lanternes à ce fichu festival, ce n'était pas ce qui intéressait le plus la brune aux formes généreuses. Et elle comptait bien le faire comprendre à sa mère, qui s'evertuait à croire sa fille dans son clan de pleurnichards. Non, décidément, Izaya avait gagné sa liberté et si sa génitrice ne désirait pas le comprendre, elle lui ferait payer un prix bien supérieur à l'habitude. Le silence latent de la conversation fut rompu par les éclats de rire de Semyon.

Imperturbable celui-là.

— Da ! On est pourtant sûr que toi sera magnifique en Yukata !

Ce n'était pas surprenant de la part de Semyon de tenir ce genre de proppos. Izaya se contenta de sourire, toujours accoudée au bar. Reportant enfin son attention vers sa jeune accompagnatrice qu'elle n'avait pas oublié pour autant, elle s'adressa à elle avec une voix plus douce.

— Et toi alors ? Ca ne te dirait pas de m'accompagner à ce festival ? Je suis sûre que le rose t'irait bien.

Comme pour ponctuer sa phrase, Izaya détailla un peu mieux la jeune fille qui se tenait près d'elle. De douces images lui chatouillaient l'esprit alors que Semyon repartait en cuisine pour servir une première fournée de sushi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 41
Points : 25
MessageSujet: Re: KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)   Jeu 15 Juin - 17:05

ft.
Izaya Zetsu
« En quête du trésor du suicide perdu »
ou comment se faire de l'argent sur la mort des gens
Bien qu’elle ait déjà été ignoré par les personnes avec qui elle pouvait habituellement discuter, Aoi se sentit mal d’être mise de côté de la sorte. Ceci dit, cela confirmait que la lycéenne ne représentait qu’un petit poisson pour la motarde, tout juste bon à l’accompagner déjeuner. Ce qui représentait déjà beaucoup ! Si un cinquième des fans d’Oni Baika savait qu’elle était en train de déjeuner avec elle… il y avait de quoi se faire un peu mousser auprès de cette communauté !

Comme sa compagne était pour l’heure à ses pensées, Tatsuya-chan en profita pour déployer un instant son propre téléphone. L’idée lui vint, en levant les yeux vers les bouteilles alignées derrière le comptoir du restaurant, qu’un petit selfie n’était pas inenvisageable. L’idée la fît sourire. Mais lorsqu’elle pensa à demander ce selfie à Izaya, ce fût pour la voir neutre et sans expression, presque dramatique au vu des échanges malicieux qu’elles avaient eu depuis leur rencontre. Un sacré contraste donc, qui retint la jeune fille de poser la dite question.

La porte battante de la cuisine s’ouvrit sur le grand Simon qui marqua bizarrement un temps d’arrêt à côté d’Izaya. La lycéenne se retourna vers sa sempai et marqua également un temps d’arrêt, comme pour asseoir l’effet dramatique de l’ère pensif de la jeune femme. En tout cas cela devait être quelque chose pour que le grand afro-russe le remarque ! Attentive, et silencieuse pour ne pas déranger les deux adultes, Aoi ne perdit pas une miette de l’échange.

Oh, Toyama…
C’est pas la porte à côté mais c’est assez sympa. Il s’y passe toujours des choses assez inconcevables. Des drames de la vie quotidienne y commencent ou s’y terminent successivement. Et même si la moitié de ceux qu’elle a pu lire sur l’évènement sont vrais, ça reste assez attrayant à observer. En plus de ça, c’est un événement qui peut permettre des rencontres IRL entre joueurs et autres connaissances de la toile, de quoi créer de l'engouement pour le Yotaka Matsuri !

L’idée de voir Izaya en Yukata ne déplut pas non plus à la lycéenne qui opina du chef quand Simon se mit à rire. Jusqu’à ce que finalement, la motarde se souvienne à nouveau de son existence… ce qui fît également retomber Aoi les deux pieds sur Terre.

- De t’acc… accompagner ? Haem. Elle s’éclaircit la gorge avant de reprendre. Pourquoi pas ? Disons plutôt, oui ? Avec plaisir ! Mais cela ne risque pas de te déranger ? J’ai cru en t’écoutant qu’il s’agissait plus d’un rendez-vous… d’affaire, à Toyama.

Tatsuya-chan accompagna sa déclaration d’un sourire innocent, la tête penchée de côté. Au même instant, de premiers plateaux de sushis commencèrent à arriver. Ah ! Il était temps de manger ! La demoiselle cassa des baguettes et s’inclina vers le comptoir, les mains jointes.

- Itadakimasu !

______________________

Aoi parle en #4169E1 // Sherazade s'amuse en #DAA520
LIEN VERS LES DEMANDES DE RP
LIEN VERS LE LOG MEMORIES
LIEN VERS L'INVENTAIRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 145
Points : 55
MessageSujet: Re: KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)   Ven 16 Juin - 15:09

Le visage d'Izaya s'éclaircit à la remarque de la plus jeune. Elle éclata d'un rire chaleureux, presque rayonnant, alors que les plateaux se succédaient devant les deux compagnes. Semyon qui suivit son amie d'une voix plus grave, lui souhaita bon appétit.

— Un rendez-vous d'affaire ? Rien de plus que du babysitting !

Et l'idée de se faire remarquer dans un superbe yutaka n'était pas quelque chose qui la dérangeait particulièrement, au contraire. Il était de saison de se mettre en valeur... et peut-être trouverait-elle de quoi s'amuser sur place. Faire attention aux plus jeunes membres d'un clan était une chose, récolter des informations et les revendre faisait aussi parti du travail. Mais peut-être que la présence de cette jeune lycéenne trop curieuse pour son bien allait changer la donne, voire carrément la soustraire.  

Devant les deux femmes s'alignaient des boules de riz agrémentés de poisson divers et variés. Si certains alléchaient les papilles de la brune, d'autres aux allures plus curieuses n'avait rien d'appétissants. Connaissant le chef et Semyon, ces deux esprits créatifs avaient dû choisir des goûts étranges pour fasciner leurs clientes... mais par prudence, Izaya ne piocha que dans le saumon et ce qui semblait être du poulpe pour commencer. Savoureux, mais avec un arrière goût sucré peu commun. Alors que son palais tentait de découvrir la nouvelle substance dans laquelle elle trempait l'une de ses brochettes, Semyon se posta devant la brune et lui servit un verre d'un alcool cristallin. Il hésita un instant, puis servit aussi Aoi malgré la forte probabilité qu'elle soit mineure.

— J'ai reçu un message d'Alexei. Dis-moi Izaya, il te demande en mariage quand au juste ?

Izaya se contenta de sourire en balayant la question d'un geste de la main. Alexei... le commanditaire de ce matin. Il était vrai que ce type avait la particularité de vite tomber amoureux des gens qui lui rendaient service... et en ce moment, Izaya sortait du lot dans son univers.

— Va savoir. Il n'aura qu'à s'inscrire sur mon site de fan...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 41
Points : 25
MessageSujet: Re: KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)   Sam 17 Juin - 11:28

ft.
Izaya Zetsu
« En quête du trésor du suicide perdu »
ou comment se faire de l'argent sur la mort des gens
Si Izaya avait le rire plus facile qu’Aoi, cette dernière avait sans aucun doute la peur au ventre bien plus facilement que sa sempai ! Et pour cause, la façon dont éclata de rire la motarde la fît presque sursauter. C’était comme d’entendre rire une amie, quelques instants après avoir entendu s’esclaffer son oncle - en la personne de Simon - ça sortait presque l’adolescente de la situation présente ! Il ne fallait pas se relâcher et rester attentive à la conversation et aux quelques détails qu’elle pouvait glâner.

C’est donc après avoir plusieurs fois cligné des yeux qu’elle émit un petit rire discret, presque gêné. Le repas était donc bien engagé maintenant et beaucoup de choses de tailles et de natures différentes se succèdaient devant elle : des sushis principalement mais des soupes, du riz, des légumes frits et un certain nombre de viandes… et certaines avaient d’étranges formes vraiment. Aoi se prit même à y découvrir de nouvelles saveurs ! Mais à chaque belle découverte se succédait un nouveau moment de gêne et de dégoût où des odeurs acres, trop sucrées ou trop salées venaient lui ravager la gorge et l’estomac. Ces montagnes russes - c’est le cas de le dire - de saveurs commençaient à avoir raison de sa faim, qui heureusement était maintenant quasiment rassasiée.

Simon repassa plusieurs fois pour leurs servir de nouveaux plats et également pour leur servir à boire. La lycéenne vit le grand afro hésiter à lui servir de l’alcool. Elle ne put réprimer un sourire faussement timide quand il lui versa. Puis le cuisinier, qu’Aoi félicita au passage pour le repas fort bon, parla à la motarde d’un certain Alexei, et d’un mariage…

- Un mariage ? Ajouta-t-elle interloquée.

Et surtout, c’est qui cet Alexei ? Encore un gaejin qui au vu du nom, devait être Russe ou d’Europe de l’Est. De prime abord renfrognée, la lycéenne éclata de rire, presque trop vite, lorsqu’Izaya parla de l’inscrire sur son site de fan. Puis elle réalise doucement qu’Oni Baika avait donc conscience de sa propre popularité. C’est vrai qu’elle passait beaucoup de temps sur son téléphone et avait pas mal parlé d’actualité l’autre fois, devant le distributeur.

- Ce n’est pas étonnant que tu ais du succès Izaya-san, tu es quasiment un fantasme sur roues ! Pour ne pas dire totalement. Moi à côté, je fais assez pâle figure. Mais je me rattraperais à Toyama du coup. Puisqu’au final, on aura l’occasion d’y être toutes les deux pour “profiter” de la fête à notre façon.

Aoi accompagna sa déclaration d’un petit clin d’oeil et se redressa pour sa tapoter le ventre.

- Je crois n’avoir jamais autant mangé depuis bien longtemps !

______________________

Aoi parle en #4169E1 // Sherazade s'amuse en #DAA520
LIEN VERS LES DEMANDES DE RP
LIEN VERS LE LOG MEMORIES
LIEN VERS L'INVENTAIRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 145
Points : 55
MessageSujet: Re: KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)   Dim 18 Juin - 13:38

Izaya nota la gène latente de sa jeune amie. Non pas qu'elle l'avait prédit ou voulut, quoique... a ce stade de la partie, tout était possible. En revanche, quelque chose que la brune souhaitait vérifier lors de l'entrevue était si la plus jeune était bel et bien une adepte des jeux de l'informations. Pente glissante si elle en est une... elle manquait d'expérience cette jeune fille, mais elle avait l'air de mener ses recherches à bien. Un petit sourire se dessina sur les lèvres rosées de la femme aux formes avantageuses. Un fantasme sur roues. Douce image qui la représentait en effet à merveilles. D'ailleurs, maintenant qu'elle y pensait, Izaya n'avait jamais batifolé sur un deux roues. Une chose à tester qu'elle gardera soigneusement dans un coin de sa tête.

L'avantage du Russian Sushi, c'était que les prix étaient bas, la nourriture un peu aléatoire, mais le saké et la vodka étaient toujours les boissons les mieux servies. Alors que Semyon continuait de servir les deux jeunes femmes avec un sourire distrait sur les lèvres, la brune reposa un coude sur le bar, une olive emprisonnée entre sa langue et son palais. Après un léger mouvement qui pourrait passer pour langoureux, elle avala l'olive.

— Pour cette histoire de mariage, disons que certains de mes patrons et connaissances sont plus démonstratifs que d'autres.

D'une main habile elle fit un signe à Semyon, telle l'habituée qu'elle était. Ce dernier inclina la tête, comme pour confirmer quelque chose. De son autre dextre, la brune attrapa un paquet de cigarettes dans une de ses poches arrière et en tira une vers elle, une autre vers Aoi.

— Je pense y aller à moto et me changer sur place. Tu veux que je passe te récupérer ?

Izaya était quasiment certaine que la plus jeune ne refuserait pas. Elle commençait même à entrevoir ce que pouvait penser Aoi à cet instant précis. Quoi, THE Oni Baika m'invite sur sa moto ? Si je prends des photos ça devrait me rapporter gros !... il n'était même pas impossible que la petite ait déjà pensé à prendre un selfie. Allez savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 41
Points : 25
MessageSujet: Re: KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)   Dim 18 Juin - 17:24

ft.
Izaya Zetsu
« En quête du trésor du suicide perdu »
ou comment se faire de l'argent sur la mort des gens
Les doigts de la jeune fille glissèrent sur son propre visage le long de son nez jusqu’à sa bouche, comme prise d’une intense réflexion. Ses dents blanches vinrent mordiller sa lèvre inférieure, attestant d’une pensée maladroitement - et volontairement - tendancieuse. Puis Aoi cligna plusieurs fois des paupières jusqu’à fixer Izaya dans les yeux.

- C’est d’accord ! J’ai toujours rêvée de faire des balades à moto !

Pour le coup vraiment enthousiaste, l’adolescente tapota plusieurs fois dans les mains et se tortilla sur place dans un mouvement amusant du bassin, qui pouvait faire penser à une envie de passer aux WC aussi…

PUTAIN C’QUE J’AI ENVIE DE CHI…..!!!
ILS ONT FOUTUS QUOI DANS LEURS SUSHIS CES CONS ?! DU LAXATIF ?!

Oh oui, de l’extérieure elle se servait habilement de ses années de théâtre pour faire passer la pilule mais celle-ci était même trop bien passée dans son estomac. La motarde pouvait même voir quelques goûtes de sueur perler aux coins du petit front de la demoiselle, comme si la chaleur du restaurant devenait étouffante.

Mais il ne fallait pas céder maintenant, au risque de repartir sans le plus important ! Aoi se mordilla volontairement l’intérieur de la joue et se reprit.

- Mais ça va être difficile de se donner rendez-vous sans numéro non ? Approche ton téléphone que je t’envoie ça !

Grâce à la fonction bluetooth de son keitai il était effectivement possible d’envoyer directement un contact à un autre téléphone, ce qui facilitait les échanges… et les piratages bien sûr ! C’est pour cette raison qu’Aoi s’était entourée de quelques collègues adeptes du piratage des cellulaires pour l’aider à se défendre contre ce genre de pratique. Pas qu’elle soupçonne Izaya versée dans ce domaine, mais vu ce qu’il s’était passé aujourd’hui… Et puis la motarde avait sans aucun doute plusieurs téléphones, mieux valait donc utiliser ce procédé, plus sûr, qui fournissait à la très gentille dame un numéro virtuel relié à son keitai, certes, mais via une application de simulation numérique. Au final ce n’était pas si différent que de simuler un PC sur le net. Le tout était de savoir le faire.

Bon, elle se dépêche la vioque ? Je crois que mon estomac ne va pas tenir. GENRE PAS DU TOUT EN FAIT. Aoi, souriante, approcha donc son téléphone déployée du comptoir, invitant Izaya-chan à faire de même. Sinon c’est bien simple elle lui chiait sur les pompes, littéralement.

______________________

Aoi parle en #4169E1 // Sherazade s'amuse en #DAA520
LIEN VERS LES DEMANDES DE RP
LIEN VERS LE LOG MEMORIES
LIEN VERS L'INVENTAIRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 145
Points : 55
MessageSujet: Re: KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)   Lun 19 Juin - 4:43


Bingo.

Comme quoi, même les plus originales des lycéennes pouvait paraître bien prévisibles lorsqu'on les cernait un tant soit peu. Mais l'enthousiasme visible mêlé à quelques perles de sueurs firent hausser un sourcil à Izaya, qui contemplait sa jeune amie dans une drôle de posture. Cacher son malaise ? Ne pas oser dire quelque chose ? Pour une fois, les possibilités étaient multiples. Izaya savourait une nouvelle bouffée d'air goudronné, un demi-sourire rayonnant d'affiché sur son visage. Aoi finit par se calmer dans une extension des lèvres et de la machoire. Elle devait se pincer l'intérieur des joues de manière assez virulente pour se calmer. C'était les épices ou Izaya qui lui faisait cet effet ?

Reposant le briquet sur la table, Izaya porta sa main près de sa cuisse. Elle s'arrêta, comme prise d'une hésitation soudaine. Puis, finalement, sa dextre emprunta le chemin en bas de son dos pour y décrocher son véritable cellulaire. Ce dernier était plus difficilement piratable, mais surtout la jeune femme n'avait pas spécialement envie de ressortir ce vieux truc jaune à rayures noires : surtout qu'elle pourrait le vendre assez facilement une fois la rumeur répandu...

Venez donc voir le fabuleux portable qui a couté la vie à un grand PDG ! Je vois déjà les gros titres...

Il n'y avait, après tout, pas de petits bénéfices. Izaya approcha son appareil de celui de la jeune fille : les mains de la petite étaient propres, et cette dernière ne devait pas être plus habile avec une arme qu'avec un téléphone. Les deux objets se connectèrent, chacun activant sa fonctionnalité d'échange avec l'autre. Quelle merveilleuse petite technologie ! Ainsi Aoi ferait des rares à posséder le numéro d'Izaya...

Ou plutôt elle fait maintenant parti des quelques centaines de personnes dont je pourrais me servir...

Car oui, le numéro de l'Oni Baika n'était pas quelque chose de secret ! Simplement que cette dernière se demmerdait toujours pour être la seule et unique personne à diffuser son numéro. L'avantage de connaître quelques personnes bercé dans le hacking et la fraude ! Ah, ces chers jeunes ~ !

Mais alors que les deux compagnes s'apprétaient à retirer leur mains, d'un mouvement qui ne laissait que très peu de temps de réaction à Aoi, Izaya attrapa le poignet de la jeune femme pour le tirer vers elle : les deux visages se rapprochèrent en même temps que la cigarette de la brune s'était magiquement téléporté vers la table.

— Et sinon, tu n'aurais pas quelques clichés intéressant à me montrer, par hasard ?


Le ton doux et amical était passé à quelque chose de plus malin et tendancieux. Le vert de la brune se dissolvait en jeu malsain, reflétant un pan de sa personnalité que peu avaient accepté : qui avait dit que cette rencontre serait gratuite ? Au vu du profil de l'adolescente, Izaya n'allait pas croire à une rencontre aléatoire ou à un coup du destin. Non, cette jeune fille en jupe avait surement vu la mort de ce pauvre PDG. Et ça, il ne restait plus qu'à la confirmer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 41
Points : 25
MessageSujet: Re: KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)   Lun 19 Juin - 9:47

ft.
Izaya Zetsu
« En quête du trésor du suicide perdu »
ou comment se faire de l'argent sur la mort des gens
Peut-on somatiser au point de bloquer les symptômes d’un mal de ventre à t’arracher les intestins ? La réponse est oui ! Déjà que la jeune fille avait dû décliner la possibilité d’une cigarette à cause de ça, voilà maintenant qu’elle ne pouvait plus partir ! Mais en réalité, c’était avec une pointe de frayeur que l’adolescente, dont l’esprit et surtout le corps voulaient se trouver ailleurs, venait de se stopper, immobile, le visage à quelques centimètres à peine de la motarde.
Alors voilà, nous y voilà ?

Un comportement typique des gens qui trainent avec les Yakuza. Et même si Aoi se savait être victime là d’un cliché à ses propres yeux, il y avait un fond de vérité plus que réel à la situation présente : si l’adolescente ne passait pas par l’addition, ce n’était pas amicalement qu’elle ressortirait de ce restaurant.
Et pourtant son ventre la tiraillait encore, la peur n’avait pas totalement inhibé son état de digestion - ou d’indigestion - avancé. Il fallait faire quelque chose. Surtout qu’elle avait le numéro d’Oni Baïka maintenant, la manche était presque terminée ! Une situation cependant trop réelle avait pour Tatsuya le mérite de lui rappeler qu’elle flirtait elle aussi, virtuellement jusqu’ici, avec des gens dangereux dont les activités plus que douteuses pouvaient la conduire à sa perte par effet de boule de neige. Izaya était de ces gens là.

Mais attend, si je dois lui donner quelque chose pour pouvoir m’en sortir indemne aujourd’hui, c’est que de toute façon je ne vais pas sortir du restaurant de suite non ?
Comme prise d’une illumination divine, les yeux de la demoiselle s’écarquillèrent, ce qui au vu de la situation avait de quoi surprendre, surtout Izaya qui se trouvait juste devant elle. Un sourire pincé, mais large, affiché, Aoi inclina vivement la tête en avant.

- J’en ai plusieurs qui valent le coup ! Mais avant de te les montrer…

Aoi, dont le poignet était toujours serrée par une poigne de fer, se pencha en avant et fît glisser sans aucune honte sa main libre sur la cuisse d’Izaya. Elle se rendait compte elle-même, au vu de ce qu’elle était en train de faire, qu’elle avait de sérieux soucis. Mais tout dans cette situation l’avait progressivement amené à un point de rupture, savamment orchestré par le destin, le hasard, et la grande Izaya elle-même ! Un point de rupture qui laissa de ce fait Aoi nue, le visage à découvert, avec ses yeux emprunt de cette graine de folie qu’elle avait habituellement devant un ordinateur ou devant son portable plutôt que devant quelqu’un de chair et d’os. En se penchant sur son oreille, Aoi murmura simplement…

- … Il faut que j’aille me vider aux toilettes avant d’en foutre partout sur les murs, compris ?

Et avec ce même sourire, elle dégagea vivement sa main et glissa d’un pas vif mais audacieusement mesuré vers les WC, au fond du restaurant. Là-bas, elle allait passer quelques minutes sans aucun doute, et même pas sur son keitai ! Juste, elle, et Kami-sama.

______________________

Aoi parle en #4169E1 // Sherazade s'amuse en #DAA520
LIEN VERS LES DEMANDES DE RP
LIEN VERS LE LOG MEMORIES
LIEN VERS L'INVENTAIRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 145
Points : 55
MessageSujet: Re: KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)   Jeu 29 Juin - 7:31

De toutes les expressions qui passèrent sur le visage de l'adolescente, la plus surprenante fut finalement ce petit air fou alors qu'une main se balada sur la cuisse à moitié dénudée d'Izaya. Elle ne lâcha ses yeux pour rien au monde, attentive à la réaction d'Aoi. Peut-être de la peur, de l'anxiété, puis une illumination. Ou alors, la compréhension soudaine qu'elle ne s'en sortirait pas aussi bien qu'elle le pensait.

Alors Aoi, on a comprit qu'on avait trop joué avec le feu ?

Izaya eut cette étrange impression que la petite brune se dévoilait un peu plus au travers du masque de la jolie petite lycéenne. Comme quoi, la peur était un bon moteur de recherche, meilleur même que l'ami google. Izaya avait reçu l'information qu'elle souhaitait. Au moins, elle ne s'était pas fourvoyée en captant la jeune fille qui la suivait. Lorsque cette dernière se détacha, les doigts de la motarde caressèrent sur l'instant la dextre de l'adolescente avant de la laisser filer dans l'arrière boutique. Se passant l'index sur les lèvres, Izaya remarqua qu'elle était passablement excitée.

— Quelque chose me dit que tu aimes bien cette petite. Depuis combien de temps ?

La brune se retourna vers son ami au teint si bronzé qu'on le croirait trop cuit. Avec un demi-sourire elle haussa les épaules, remuant se slongs cheveux qui tombaient en cascade dans son dos.

— Je vois pas de quoi tu parles.


L'autre secoua la tête dans un soupir. Ils continuèrent d'échanger quelques mots, plus sur le ton d'une discussion amicale qu'autre chose. De loin, personne ne pourrait deviner qu'un client discutait avec l'un de ses coursiers favoris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 41
Points : 25
MessageSujet: Re: KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)   Jeu 29 Juin - 17:37

ft.
Izaya Zetsu
« En quête du trésor du suicide perdu »
ou comment se faire de l'argent sur la mort des gens
C’était assise dans les toilettes high tech mais finalement assez banales de l'agglomération japonaise qu’Aoi faisait un dernier point sur sa situation, au travers d’un long soupire fatigué. Ce n’était pas dans son habitude de ressentir autant d’émotions aussi vite et cela l’avait épuisé plus que de raison. La demoiselle se tapota les joues pour se ressaisir, tout en regardant l’écran de son keitai s’allumer et s’éteindre à interval irrégulier. Ses fluxs d’informations tournaient à plein régime, au vu des infos tombées tout à l’heure.

Mais rien qui ne pouvait vraiment lui apporter d’aide ou de réconfort en ce moment de crise. Car c’était de douleur que l’adolescente restait prostrée, incapable de réfléchir à autre chose qu’à la discussion à venir. Non content de fanfaronner, elle devait maintenant répondre de ses choix particulièrements irréfléchis auprès d’une femme qui tournait dans un milieu bien plus adulte et dangereux que ce qu’elle avait l’habitude de voir. Et si tout à l’heure cela l’avait effrayé, Tatsuya essayait maintenant d’en retirer le côté pratique. Avoir un bout de doigt de pied au travers d’Oni Baika n’était pas la pire entrée qu’elle pouvait faire dans cette zone qui dépassait de loin sa zone de confort. Certaines personnes y entraient avec bien plus de violence, ou n’en ressortaient tout simplement pas.

Et sur ce point, Aoi était bien clair avec elle-même : pas question de rentrer la tête la première dans les créneaux d’Izaya. Elle était juste là par curiosité pour une figure presque légendaire de la street et son intérêt pour elle ne dépassait pas le cadre de la luxure. Enfin, c’est ce que la lycéenne chercha à se mettre dans le crâne tandis qu’elle ressortait enfin des toilettes, bien moins en sueur et propre comme un sou neuf !

Dépassant quelques clients et clientes qui allaient et venaient dans une partie plus privée du restaurant, comprenant des compartiments cloisonnés pour les repas de groupe, Aoi retourna auprès d’Izaya tout en s’inclinant.

- Gomen ! J’ai été un peu longue.

La jeune femme s’installa alors à sa place initiale et avala un grand verre d’eau qu’on semblait lui avoir gentiment préparé. Sans doute Simon qui semblait être aux petits soins avec sa clientèle. Son téléphone à la main, Tatsuya se contenta de s’accouder au comptoir, penchée vers Izaya, et lui montra le dossier sur lequel elle était présentement.

- La qualité est pas trop mal je trouve sur ce téléphone, surtout vu le prix qu’il m’a coûté. Et en plus de ça il y a quelques filtres et des modes de photo comme sur un appareil plus classique.

En même temps qu’elle parlait de l’appareil et de sa qualité, Aoi faisait maintenant défiler un certain nombre de clichés prit durant la journée, sur le suicide du PDG de DaiwaTV, sur la présence d’Izaya sur le quai, puis sur sa filature à travers les rues. Au final, il y avait plus de photos d’Oni Baika que du sujet qui les avait attirées toutes les deux ici. Aoi se contenta de faire défiler, sans honte ni gêne : au point où elle en était, seul le franc-jeu pouvait la faire sortir d’ici en un seul morceau, et avec ses affaires en prime !

______________________

Aoi parle en #4169E1 // Sherazade s'amuse en #DAA520
LIEN VERS LES DEMANDES DE RP
LIEN VERS LE LOG MEMORIES
LIEN VERS L'INVENTAIRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 145
Points : 55
MessageSujet: Re: KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)   Mer 5 Juil - 6:27


La discussion ne s'éternisa pas plus de quelques minutes. Pour un simple client, le temps aurait pu être trouvé très long. Mais quand Izaya voulait quelque chose, elle pouvait être patiente. La jeune femme saluait la clientèle au fur et à mesure que de petits groupes s'avançaient dans l'encadrement de la porte d'entrée. Tous ne connaissaient pas Izaya, mais voir quelqu'un en train de discuter amicalement avec un grand russe à la réputation particulière, cela imposait le respect.

Quelques instants après que Semyon ait posé un grand verre d'eau près de l'assiette dégagée d'Aoi, cette dernière fit sa réapparition. La brune se tourna pour faire face à la lycéenne, toutes dents de sorties.

— Aucun problème Aoi !

Elle la laissa s'installer à ses côtés, persuadée d'obtenir ce qu'elle désirait. Aoi ne se fit pas prier pour avaler le grand verre d'eau. Izaya se pencha en avant, non sans faire rebondir sa poitrine sur le comptoir alors qu'Aoi faisait défiler le fameux dossier d'images. Un sourire carnassier se dessinait lentement sur les lèvres d'Izaya, l'oeil vif et attentif sur ce qui lui était montré.

DaiwaTV hein... je me demande si elle a deviné...

Mais vraisemblablement non. Les images ne montraient que les quelques dernières secondes de vie du PDG, et l'Oni Baika de dos. De belles images qui se revendraient relativement cher ! La suite défila, avec plus ou moins d'intérêts aux yeux d'Izaya. Puis elle se pencha plus brutalement vers la jeune fille pour arrêter le défilement sur une image en particulier.

— Celle-la, elle est parfaite. Tu devrais la revendre pour une jolie petite scène avec quelques rumeurs à la clef.

Elle se léchait les babines. Mieux, Izaya se délectait du moment présent et de la présence de la jeune et frêle Aoi. Elle ne savait pas dans quoi elle s'embarquait... et d'un côté, Izaya non plus. La photo qu'elle pointait d'un index agile était une image d'elle, de dos. La composition faisait comme si la foule s'était écartée pour laisser passer la brune, ce qui rendait un effet assez pro sur le moment. Izaya avait légèrement tourné le visage à ce moment là, comme d'un heureux hasard. Et l'on voyait distinctement que le vert de ses yeux regardait l'objectif. Aoi l'avait-elle remarqué ?

La Zetsu se redressa, sourire aux lèvres. Elle fit un signe à Semyon qui sembla comprendre et retourna en cuisine. Izaya avala le reste d'alcool qui baignait dans son verre et se leva, attrapa sa veste, prête à partir. Mais elle resta quelques secondes de plus près d'Aoi, comme pour ne pas rompre leur contact immédiatement.

— Je ne vais pas tarder à y aller, j'ai moi aussi quelques clichés croustillants à divulguer... c'était un véritable plaisir, Aocchin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 41
Points : 25
MessageSujet: Re: KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)   Mer 5 Juil - 13:49

ft.
Izaya Zetsu
« En quête du trésor du suicide perdu »
ou comment se faire de l'argent sur la mort des gens
Aoi ne put retenir un sursaut quand Izaya lui attrapa brusquement les mains pour arrêter le défilement des photos sur une image précise. Effectivement l’adolescente avait eu le coup de main sur celle-ci mais pourquoi diable la motarde avait-elle eu cette réaction à la limite de, de quoi ? En fait Tatsuya ne savait pas comment interpréter l’expression qu’affichait sa compagne en cet instant. Finalement elle se laissa porter par deux sentiments distincts : la peur, et l’excitation. Tout le résumé de sa journée au final non ?

- Contente que l’image te plaise, je te l’enverrais par mail si tu veux ! Quand à la vendre… elle fît mine de réfléchir, l’index posé sur ses lèvres. Non, je vais la garder juste pour moi… pour l’instant !

La lycéenne se passa une main dans les cheveux et n’étudia plus avec la même attention la jeune femme. Comme plus tôt dans la journée, c’était de l’admiration qui émanait d’Aoi et elle appréciait l’instant présent. Même si au fond d’elle, elle savait que le retour à la réalité serait bien pire encore. Comme un lendemain de fête difficile qui s’annonçait à l’avance.

- Tu… uh ?

Izaya était en train de mettre sa veste sur ses épaules, sur le départ. Surprise, Aoi jeta un coup d’oeil à son keitai et s'aperçut avec stupéfaction qu’il était déjà tard. Elle avait dit à ses parents qu’elle sortait faire du shopping avec des amies, pas qu’elle dînait dehors ! Elle eut cependant une hésitation, en regardant le comptoir, y notant l’absence de Simon. Est-ce qu’elle devait payer quelque chose ou pas au final ? Ou bien sa coopération seule avait suffit à lui offrir ce surprenant mais succulent repas ?

- Le plaisir a été cent fois partagé Izaya-san ! Répondit-elle brusquement, prise de cours dans sa réflexion. Est-ce que je dois… ?

Elle accompagna cette phrase maladroite et timide d’un coup d’oeil en direction de la caisse enregistreuse du restaurant, une main sur son sac à main, l’autre sur son téléphone au clapet refermé. Ce n’est pas que l’idée de payer un repas lui déplaisait, mais si tout son argent passait dans son téléphone et les jeux en ligne, il lui restait rarement assez de sous pour s’offrir de telles fantaisies !

______________________

Aoi parle en #4169E1 // Sherazade s'amuse en #DAA520
LIEN VERS LES DEMANDES DE RP
LIEN VERS LE LOG MEMORIES
LIEN VERS L'INVENTAIRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)   

Revenir en haut Aller en bas
 
KANSEI | [Sujet Sensible][-16] En quête du trésor du suicide perdu (ft. Izaya)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» La guerre au Proche-Orient. Sujet de piporiko
» Sujet a long terme: ork sauvage.
» Un pépin avant un retour?(Sujet rapide,une réponse,Nathan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hateshinai no Sekai :: Tokyo - Reality [RP] :: Les rues & parcs-
Sauter vers: