Partagez | 
 

 KANSEI | Le distributeur, créateur de lien social (ft. Izaya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 41
Points : 25
MessageSujet: KANSEI | Le distributeur, créateur de lien social (ft. Izaya)   Mar 16 Mai - 6:26

ft.
Izaya Zetsu
« Le distributeur, créateur de lien social »
ou comment apprécier un jus de pêche
Un cybercafé à Shibuya, c’est comme on peut se l’imaginer : bondé. Et Aoi n’y serait sans doute jamais rentré si elle n’avait pas dû faire attention une fois encore à ne pas paraître trop suspecte à la maison. Sans parler du caractère anonyme d’un tel lieu, qui lui permettait de s’adonner à ses passe-temps sans risquer d’être reconnue. Bon le truc, c’est que son lycée se trouve à quelques kilomètres à peine, du niveau discrétion elle ne se posait pas en référence Aoi aujourd’hui. La raison de ce manquement de prudence ? La fleeeeeeemeuh.

Pourquoi devait-elle se casser le cul à bouger aux quatre coins de la ville alors qu’elle avait un cybercafé juste à côté ? Mais encore une fois, la prudence était de mise et c’est pour cette raison que son sac de sport était particulièrement rempli à la sortie des cours ce jour là : elle avait tout simplement prit une tenue de ville pour ne pas venir en uniforme scolaire !
Maligne hein ? C’était donc avec un jean taille slim, des baskets blanches et un chemisier gris non-marqué boutonné jusqu’au col qu’elle était entrée dans l’établissement de détente.

Tatsuya-chan devait bien reconnaître qu’ils étaient bien équipés les bougres ! Un bon PC, un box propre et insonorisé, une climatisation douce… le pied quoi. Surtout qu’elle avait eu beaucoup à faire sur les réseaux sociaux aujourd’hui.

C’est pourquoi, sur les coups de 18h, à deux-tiers de son temps de location du box, Aoi décida de faire une petite pause bienvenue ! Signalant au bonhomme à la mine patibulaire qui gérait les boxes que non, elle n’avait pas fini, et que oui, elle y retournait pour bien profiter de son temps de location jusqu’au dernier yen, l’adolescente s’en alla vers les nombreux distributeurs qui se trouvaient dans le cybercafé. Elle en avisa un qui vendait des jus de fruits, et laissa le hasard de la consommation décider !

Bing, plop, et un jus de pêche bien frais ! Elle aimait tous les jus de fruits ~
Tiens, c’est qui celle-la…?

______________________

Aoi parle en #4169E1 // Sherazade s'amuse en #DAA520
LIEN VERS LES DEMANDES DE RP
LIEN VERS LE LOG MEMORIES
LIEN VERS L'INVENTAIRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 145
Points : 55
MessageSujet: Re: KANSEI | Le distributeur, créateur de lien social (ft. Izaya)   Mar 16 Mai - 7:01


La douceur d'une après-midi dans un lieu qu'Izaya affectionnait presque autant que faire du mal aux innocents. Mais l'ennuie se gagne vite dans ce métier, et ce n'était pas le temps de faire autre chose qui lui manquait. Après une nuit folle à courir entre les quartiers d'Adachi et de Nerima et un repos écourté au midi, Izaya n'avait pas eu à travailler depuis. Elle s'était dit que passer un peu de temps dans un de ses quartiers favoris lui serait profitable, et ainsi elle se posa dans un cybercafé animé non loin d'Harajuku. Une fois son temps passé, elle prévoyait de faire un tour au sanctuaire Meiji puis au Parc Yoyogi, autre sanctuaire dans un style plus verduré ! Mais pour l'heure, Izaya traquait de nouvelles cibles dans le monde de l'internet.

Oh, elle pouvait très bien faire ce qu'elle faisait actuellement chez elle ou sur son téléphone portable. Pourquoi payer dans un cybercafé alors ? Pour être ailleurs qu'isolée bien-sûr ! Il se passe tellement de choses à Tokyo que la belle jeune femme ne voulait pas en rater une miette. Sous un air d'Inner Animal, la pêche était fructueuse ! Visiblement, quelques sources avaient confirmés que le PDG d'une chaîne télévisée connue et reconnue trompait sa femme avec une actrice. Ce même PDG qui avait autrefois était inculpé pour des crimes un peu sombre dont personne n'avait vraiment eu vent... sauf Izaya et les personnes qui l'embauchaient bien entendu. Ce fut avec un tendre sourire qu'elle se dépêcha de prendre quelques captures d'écran et de les répandre sur les réseaux sociaux. Les médias se targueraient surement de reprendre l'affaire... et ce pauvre PDG aurait encore quelques soucis à régler !

Un sac posé près de ses pieds en bottines à talons haut, la jeune femme s'étira les bras et reposa le casque qu'elle avait sur les oreilles. Un bâillement plus tard, elle se leva en prenant soin de ne pas faire tomber sa veste en cuir posée sur son dossier de chaise. Elle sortit de son boxe avec l'intention de se prendre quelque chose à boire, et peut-être même d'aller fumer. Il y avait quelques distributeurs dont un qui vendait des jus de fruits.

Oh, chic ! Je me ferais bien un jus de pêche moi ~

En passant devant l’accueil, Izaya fit un signe de la main presque amical au vieux Bunmei, qui à la surprise générale lui rendit son geste par un léger rictus sous sa barbe. La jeune femme à la longue chevelure nouée au niveau de la nuque par un foulard dans un style propre aux années 90' n'était pas à proprement parlé une amie du vieux gérant. Mais elle y passait assez souvent et avait déjà rendu assez de services au vieux pour que ce dernier lui adresse un minimum de sympathie. Ainsi, quand elle lui posait quelques brèves questions sur les personnes qu'il voyait passer, elle n'avait plus besoin de le ménager pour obtenir des réponses souvent très utiles. Izaya avait même la permission de fumer à l'intérieur, pour peu que cela se fasse près des portes et des bouches d'aération plutôt que près des ordinateurs. C'est ainsi que vêtue d'un top couleur crème sans manche qui mettait en valeur sa poitrine généreuse et d'un jean taille basse lui moulant de longues jambes fines, Izaya se dirigea vers le distributeur un peu isolé des autres à l'entrée du cybercafé.

Ses doigts fins tapotèrent le 0331 correspondant aux jus de pêche. Un doux bruit mécanique se fit entendre suivit d'un "ploc" caractéristique de ces machines là. Izaya se baissa non sans jouer des hanches pour rattraper sa boisson, et l'ouvrit sans tarder. Ce fut à ce moment là qu'elle capta le regard d'une jeune demoiselle près de ce même distributeur. Les yeux d'un joli vert tirant sur le doré et habillée d'une façon très commune, on aurait presque dit que la jeune fille voulait paraître volontairement plus banale que les autres pour ne pas se faire remarquer. Une histoire parmi tant d'autres, mais Izaya ne s'éloigna pas très loin pour allumer sa cigarette près des portes. Ces dernières s'ouvrirent, et Izaya s'adossa sur l'une d'elle le temps de recracher quelques nuages goudronnés de ses poumons. Elle adressa un sourire à la jeune fille avant de prendre une gorgée de la boisson qu'elle avait dans les mains.

Alors, viens-tu ou ne viens-tu pas ? ~  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 41
Points : 25
MessageSujet: Re: KANSEI | Le distributeur, créateur de lien social (ft. Izaya)   Mar 16 Mai - 7:38

ft.
Izaya Zetsu
« Le distributeur, créateur de lien social »
ou comment apprécier un jus de pêche
C’est avec un froncement de sourcil désabusé que l’adolescente nota l’invitation silencieuse de la jeune femme qui s’était arrêtée pour fumer. Aoi leva alors les yeux au ciel et réfléchit un instant…

J’ai déjà vu cette femme quelque part à Shibuya. Elle se balade pas en moto ou un truc du genre ? C’est chaud ça ~ Hum...
Il y avait là matière à s’interroger c’est vrai. D’une part elle n’avait pas foncièrement envie de parler avec quelqu’un… Mais à côté de ça, Aoi ne pouvait pas nier que cette fumeuse là-bas donnait envie qu’on s'intéresse à elle. A l’opposée de la lycéenne qui pour l’heure passait juste inaperçue. Ou presque, vu que la femme à la coiffure rétro - Aoi eut du mal à la situer temporellement - l’avait remarqué, elle.

Tatsuya-chan redescendit sur terre. Le cybercafé continuait de tourner à plein régime… Une discussion intéressante pouvait bien passer inaperçue. C’est pourquoi Aoi, la main serrée sur sa canette fraîche, fît quelques pas distraits, comme si de rien n’était, jusqu’à s’adosser au mur adjacent à la porte où se tenait la femme aux formes attrayantes. De cette manière et avec un naturel tout théâtral, Aoi s’installa pour ne pas être visible depuis la rue donnant sur Shibuya.

- Excuse-moi de te déranger, j’ai plus de cigarette depuis deux jours et…

Il n’y eut aucune hésitation dans l’approche, mais juste la fausse gêne de demander une cigarette à une inconnue. Aoi ne fumait pas souvent et en réalité, cela faisait bien deux semaines qu’elle n’avait pas prit un bâton de nicotine. Peu importe, le jus de pêche lui ferait passer le goût, et son sac de sport contenait un flacon de parfum.
Ses yeux restèrent fuyants face à son interlocutrice, attendant sa réponse qui pouvait bien mettre fin à cette entrevue, si l’envie lui passait de refuser.

______________________

Aoi parle en #4169E1 // Sherazade s'amuse en #DAA520
LIEN VERS LES DEMANDES DE RP
LIEN VERS LE LOG MEMORIES
LIEN VERS L'INVENTAIRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 145
Points : 55
MessageSujet: Re: KANSEI | Le distributeur, créateur de lien social (ft. Izaya)   Mar 16 Mai - 7:55

Viens ~

Comme si leurs actions étaient parfaitement coordonnées, avant même que la jeune adolescente prit le temps de terminer sa phrase un paquet lui était présenté par Izaya. D'une autre main et avec une agilité qui en ferait pâlir de jalousie n'importe quel musicien, elle attrapa un briquet coincé dans sa poche arrière. La brune fit un signe à Bunmei qu'elle pouvait sentir grogner de là où elle se trouvait. Elle lui indiqua ainsi que la jeune fille était une amie, même s'il s'agissait d'un mensonge la situation parut assez crédible pour le vieux gérant qui se rassit sans plus faire attention aux deux jeunes femmes. Izaya se permit alors de détailler un peu plus l'adolescente qui voulait peut-être se cacher de la rue.

Mais pourquoi donc veux-tu te cacher jeune inconnue ? ~


Sans trop savoir pourquoi, Izaya trouvait un léger écho dans le comportement de l'inconnue qui venait lui demander un cancer en bâton. Pourtant au premier coup d’œil, le reste de la population ne pouvait qu'y voir une jeune fille timide et aux airs évasif, sans histoires, sans passé ni futur. Le comportement qu'Izaya adoptait bien souvent lorsqu'elle observait quelqu'un ou voulait simplement profiter de la vie qui passe autour d'elle. Elle nota autre chose chez l'adolescente aux cheveux d'un brun si commun : c'était la première fois qu'elle la voyait ici. Ou alors, peut-être avait-elle déjà croisé ce regard plus complexe empreint d'or qui lui disait quelque chose. Si elles s'étaient déjà croisé, Izaya reconnut que l'adolescente était un joli petit caméléon en devenir.

Laisse-moi deviner... tu ne veux pas que tes camarades ou tes professeurs te reconnaissent et apprennent que la jolie petite élève studieuse est en fait une accro à la cyber-communauté ?


Il était difficile de jauger l'âge d'une japonaise, et celle-ci pouvait bien avoir entre 15 et 20 ans. La phrase ponctuée d'un sourire d'Izaya et d'un coup d'oeil en biais n'était là que pour confirmer une hypothèse... et ainsi lancer définitivement une conversation qui promettait d'être intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 41
Points : 25
MessageSujet: Re: KANSEI | Le distributeur, créateur de lien social (ft. Izaya)   Mar 16 Mai - 8:17

ft.
Izaya Zetsu
« Le distributeur, créateur de lien social »
ou comment apprécier un jus de pêche
D’une main tremblante l’adolescente se saisit d’une cigarette avec assez de vivacité pour marquer le manque de nicotine. Elle sursauta par contre avec bien plus de naturel quand cette gentille dame dégaina - et le termes n’est pas anodin - un briquet de sa poche arrière. Aoi approcha son visage de la flamme allumée et inspira sur cette connerie de clope… qui ne se révéla pas si mauvaise en faite.

- Je ne connaissais pas cette marque…

Murmura-t-elle autant pour elle que pour son interlocutrice. Tatsuya-chan nota alors qu’elle buvait également un jus de pêche, ce qui lui fit écarquiller les yeux d’amusement, tandis qu’un premier nuage de fumée ressortait de ses fines lèvres. Silencieuse, mais reconnaissante, la banale cliente d’un cybercafé leva simplement sa canette vers sa bienfaitrice, utilisant du “air-toast” avec elle.

En tout cas derrière ses mèches noires, elle semblait connue ici, ce qui renforçait l’idée qu’elle trainait dans le quartier.
Je dois l’avoir vu sur le trajet du lycée, entre la station de train et le portail… Oh bah tiens !

Tirant une nouvelle bouffée, Aoi détourna le regard vers l’extérieur, répondant d’abord par le silence à la question de cette femme assez indiscrète… tout comme elle mais disons qu’elle tenait là une personne plus directe encore.

- Non, répondit-elle d’abord d’un ton sec. J’essaye juste d’échapper à un grand singe en yukata qui veut faire de moi la prochaine reine d’Afrique.

L’air sérieux, serein, calme… Puis elle laissa transparaître un sourire étincelant, comme si cette blague avait été suffisante pour briser la glace entre elles. Si elle avait le sens de l’humour bien sûr !

______________________

Aoi parle en #4169E1 // Sherazade s'amuse en #DAA520
LIEN VERS LES DEMANDES DE RP
LIEN VERS LE LOG MEMORIES
LIEN VERS L'INVENTAIRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 145
Points : 55
MessageSujet: Re: KANSEI | Le distributeur, créateur de lien social (ft. Izaya)   Mar 16 Mai - 9:07


Izaya se mit à rire en bougeant doucement les épaules.

— Méfies-toi, si ce grand singe te remarque à Ikebukuro, c'est qu'il a probablement des sushi russes à te faire déguster !

Elle répondit à son air-toast avec un amusement visible dans le vert de ses yeux. La petite avait de l'humour, et même si rien n'indiquait qu'Izaya avait vu juste, c'était la situation la plus probable. Quand bien même, cela n'avait pas grande importance, mais l'intéraction rajouta un indice pour la jeune femme : l'adolescente n'avait pas froid aux yeux et ne semblait pas intimidable. Encore un détail qui trouva une certaine importance dans le regard émeraude de la fille Zetsu. En tirant une latte, elle profita de la première remarque de la jeune fille pour rebondir sur son paquet de cigarettes à tête de chats.

— Il est assez complexe de s'en procurer à Tokyo, il s'agit d'une marque anglaise, les Craven A. Elles ont un goût fort et sont composées à l'aide d'une seule variété de tabac, le virginia, contrairement à la plupart de leurs concurrentes.

Une nouvelle bouffée toxique s'échappa des lèvres d'Izaya, qui se permettait ce petit cours de culture de l'histoire du tabac. Il fallait bien se mettre à éduquer les jeunes tant qu'on les avait sous la main !

Je plaisante. C'est juste pour voir les réactions de la p'tite sur un autre thème que l'humour acerbe ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 41
Points : 25
MessageSujet: Re: KANSEI | Le distributeur, créateur de lien social (ft. Izaya)   Mar 16 Mai - 11:21

ft.
Izaya Zetsu
« Le distributeur, créateur de lien social »
ou comment apprécier un jus de pêche
Yeah ~ le courant passe bien on dirait !
C’est en tout cas ce que pensa Aoi en voyant s’agiter les épaules de la jeune femme aux yeux d’émeraude. Ce tremblement eut également pour effet de faire s’agiter ses attributs féminins, de ceux qu’elle jalouse parfois, surtout lorsqu’elle a une si belle plante devant elle. Mais le respect aux aînées avant tout ! La lycéenne garda pour elle ses pensées salaces : leur place se trouve dans un monde virtuel.

- Oh tu parles du Russia Sushi ?! J’en ai entendu parler moi aussi ! On y trouve même des sushis qui n’existent pas, totalement originaux… et paraît-il parfaitement immangeable pour certains.

Quand au cuisinier, connu s’il est besoin d’en parler, faisant la promotion de son restaurant sur le parvis de ce dernier, il n’était nullement besoin pour Aoi de chercher profondément dans sa mémoire pour se souvenir de lui. Il était même populaire sur certains réseaux, une sorte de meme persistant en somme.

Quelque chose plaisait à Aoi dans la situation.
Peut-être l’impression d’être étudiée lui donnait-il une importance égocentrique qui lui manquait de temps en temps ? Ou bien était-ce le fait de pouvoir reluquer derrière son sourire angélique une si belle femme qui avait bien voulu poser un regard sur une banale lycéenne ? D’un côté cela lui faisait plaisir, de l’autre cela lui procurait, du plaisir. Un plaisir mental et cérébral certain, mais Aoi savait que ce n’était que passager. D'ailleurs tout aussi simple que soit cet instant, elle commençait à le savourer avec un peu plus de franchise. Un nuage blanc accompagna celui de son interlocutrice tandis qu’elle l’interrogeait sur un sujet peu banal : les clopes étrangères. Inutile pour Tatsuya-chan de retenir sa surprise amusée face à cette débauche de culture gaejin : qui aurait cru tenir ce genre de conversation ici et maintenant ?

- Elles sont vraiment… bonnes, oui. Mais complexe ne rime pas avec impossible pour toi on dirait ? Elle profite de l’instant pour prendre une grande gorgée de jus de pêche. Les produits étrangers se trouvent de plus en plus facilement de nos jours, en quoi ces cigarettes seraient-elles plus difficiles à atteindre ?

En quoi serais-tu plus difficile à atteindre toi ? Ne crois pas que tu es la seule à être au spectacle là. Moi aussi je suis curieuse. Moi aussi je veux en savoir plus sur la motarde qui se promène à Shibuya ~
Cependant son fil de pensée fût interrompu par la vibration de son téléphone dans sa poche, elle l’attrapa pour checker son keitai. L’avant dernier modèle sorti, pratique et agréable d’utilisation. D’un coup d’oeil elle nota une simple notification d’un chat mobile, sur des news qui venaient de tomber concernant un certain PDG du câble, sur une chaîne secondaire. Aoi garda un air neutre et referma son téléphone : elle avait vu venir la news à des kilomètres.

______________________

Aoi parle en #4169E1 // Sherazade s'amuse en #DAA520
LIEN VERS LES DEMANDES DE RP
LIEN VERS LE LOG MEMORIES
LIEN VERS L'INVENTAIRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 145
Points : 55
MessageSujet: Re: KANSEI | Le distributeur, créateur de lien social (ft. Izaya)   Mar 16 Mai - 13:12


La première phrase de l'adolescente fut ponctuée d'une brève grimace de la part d'Izaya, qui se remémorait les quelques "délices" de l'ami Simon... en effet, certaines choses étaient immangeables ! La brune se demanda si sa cadette connaissait l'affiliation moins "légale" du Russia Sushi... mais cette interrogation pourrait très bien être remise à plus tard. Après tout, rien ne pressait. Izaya nota que sa jeune camarade se détendait et agissait de manière de plus en plus naturelle. La discussion n'en n'était qu'à ses balbutiements, mais une étrange connexion s'opérait entre les deux jeunes femmes. Connexion qu'Izaya était loin de déprécier.

Le sourire de la brune s'accentua pour former un rictus moins sage à la réplique suivante de la petite japonaise.

En effet, si mon intention était de parler de l'impossible mes mots auraient été différents !

Izaya singea la plus jeune et avala une belle gorgée de jus de pêche, qui tirait dangereusement vers sa fin. Avant de répondre, Izaya entendit les vibrations légères en provenance d'une des poches de l'adolescente. Ainsi cette dernière s'intéressait aux actualités ? Car au vu de son air entendu, la petite semblait avoir découvert une chose à laquelle elle s'attendait. Aaah, la jeunesse ! Et même si le portable d'Izaya se mit lui aussi à vibrer, elle se prit à rire en dégainant son cellulaire.

— Oh, tu crois vraiment que les exportations ont la vie simple avec le gouvernement qui contrôle un tiers des consommations via la JT ?

L'innocence, une affaire bien compliquée ! Mais Izaya devina avec aisance que la question n'était pas uniquement ce qu'elle semblait être. Encore une douceur à se partager pensa la brune, qui se délectait de cette petite rencontre. La petite devait se savoir analyser, et en jouait avec intérêt.

Pas mal, pas mal ! On va peut-être en tirer quelque chose ~

Toujours le portable dans les mains, Izaya toisa l'écran bleuté qui se remit à vibrer. Une fois. Deux fois. Dix fois. Elle arqua un sourcil, amusée. Mais pourquoi diable le monde s'agissait-il ?

Comme toujours, à cause de moi ! ~

Finalement elle éteignit l'écran qui virbotait à intervalle régulier, peu intriguée par ce qui se racontait sur les nombreux tchats auxquels elle avait accès. D'un geste lent, Izaya pointa du menton le vieux gérant à la demoiselle.

— C'est la première fois que tu viens ici, mais outre fuir un singe aliéné, tu n'as pas peur que notre ami aux airs taciturnes ne t'embête pour le box que tu laisses vide ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 41
Points : 25
MessageSujet: Re: KANSEI | Le distributeur, créateur de lien social (ft. Izaya)   Mar 16 Mai - 19:59

ft.
Izaya Zetsu
« Le distributeur, créateur de lien social »
ou comment apprécier un jus de pêche
Tiens, nota Aoi en regardant sa grande compagne sortir son propre cellulaire quelques instants après elle, c’est un hasard ou on est abonnée au même tchat ?
C’est ce qui lui traversa l’esprit, surtout au vu de la remarque suivante de la jeune femme. La lycéenne fît une moue pleine de réflexion, s’interrogeant sur le sens… de la vie des linottes. Parce qu’il faut pas pousser, les problèmes de la société globale ne l'intéressaient pas. Mais pour rester dans le ton, elle fît semblant d’y réfléchir voilà tout. Ce n’était tout simplement pas dans ses habitudes de réfléchir à des choses aussi larges : Aoi préférait être incisive dans ses loisirs, et sa passion ne naissait que de la précision de ses passe-temps.

En tout cas la jeune adulte devant elle semblait être calée dans ce domaine là, ou elle jouait bien la comédie. D’ailleurs elle ne sut quoi lui répondre pendant plusieurs secondes, se contentant de finir sa canette et de la jeter dans une poubelle prévue à cet effet sans tenter de panier à trois points. Tatsuya en profita pour reprendre son souffle et tirer les dernières lattes de sa cigarette, en faisant quelques pas de sa place précédente à l’une des petites tables hautes qui bordaient les distributeurs automatiques.

De son côté la mordue de société voyait son portable se mettre à vibrer bien plus encore que le sien. Ceci dit, Aoi l’avait rangé en mode silencieux, pour ne pas être à nouveau dérangée pendant une discussion qui requierait d’être un brin concentrée ! L’autre ne l’avait pas fait, et se révélait avoir beaucoup plus d’abonnements qu’elle ne le pensait au premier abord. D’ailleurs les news devaient lui plaire, car son sourire, au demeurant charmant, n’avait cessé de croître sur son visage.

- Du moment que les ressources vitales me sont toujours accessibles, les importations contrôlées c’est… embêtant. Surtout pour ceux qui s’habituent à ce luxe je suppose.

Aïe, même Aoi se mordit l’intérieur de la joue. Incisive, peut être même un tantinet trop. Elle espérait que la femme aux yeux verts ne le prendrait pas mal. Elle avait juste répondu avec beaucoup d’égocentrisme, d’une manière terre à terre, comme elle le pensait tout simplement. Et si l’adolescente savait bien une chose, c’était que la réalité n’appréciait pas la franchise. Surtout celle qui consiste à détourner les yeux de ce qui ne nous touche qu’à peine.

- Je ne regarde pas beaucoup la télévision de toute façon, alors c’est pas sur moi que leurs méthodes vont fonctionner ! Même si la façon dont ils ont pollués internet avec la publicité est un peu saoulante.

Tatsuya-chan souriait peut être un peu moins, sur l’instant. Mais ce qui la fît vraiment redescendre fût la déclaration suivante de son interlocutrice. Bon sang le box ! En plus de ça, la remarque tendait à mettre là une sorte de finalité à leur discussion : si Aoi voulait profiter encore quelques minutes des yen investis, elle devait le faire maintenant !

- Merci beaucoup, euh... ? Elle fît un petit geste dans sa direction, lui signifiant qu’elle l’aurait remercié plus dans les formes si elle avait connu son nom. Ahah, il paraît que l’établissement est sûr et c’est pour ça que je suis venue, mais je ne vais pas pousser la chance trop loin, au risque que mes affaires disparaissent… J’ai déjà eu assez de bol aujourd’hui en tombant sur quelqu’un d’aussi sympa que toi, pour bien vouloir partager une cigarette ! Mieux vaut faire attention au karma ~ Aoi commence à s’éloigner, non sans y aller à reculons, les yeux braqués sur la femme, un petit sourire gêné mais amical. Fais attention à ton karma aussi ! Crois-le ou non, toi aussi tu as été victime de la chance aujourd’hui ~

Bien sur Aoi ne partait pas comme une malpropre et elle ralentit avant de disparaître à l’angle du couloir des boxs. Déjà pour entendre l’éventuel nom de la jeune femme, mais également pour lui offrir le sien en retour… Car elle ne donnera pas cette information sans une contrepartie, qu’elle est l’air vraie ou fausse !

______________________

Aoi parle en #4169E1 // Sherazade s'amuse en #DAA520
LIEN VERS LES DEMANDES DE RP
LIEN VERS LE LOG MEMORIES
LIEN VERS L'INVENTAIRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 145
Points : 55
MessageSujet: Re: KANSEI | Le distributeur, créateur de lien social (ft. Izaya)   Mer 17 Mai - 6:01

Les problèmes liés au gouvernement sur le marché ne semblait pas intéresser l'adolescente, idée renforcée par sa réfléxion suivante qui fit sourire Izaya. L'égocentrisme était une notion particulière dans un pays accès sur le communautarisme. La brune haussa des épaules. Elle n'avait jamais aucun mal à se procurer ce qu'elle voulait, surtout car elle passait par des revendeurs d'un clan ou d'un autre près de Roppongi ou à Ikebukuro.

Dans un geste moins ordonné, l'interlocutrice d'Izaya se mit à faire quelques pas à reculons. Discrètement, Izaya jeta un coup d’œil à Bunmei qui opina lui-même du chef. Si la jeune fille venait à revenir ici, elle aurait la bonne surprise d'avoir quelques heures offertes par le gérant. Ou plus exactement, de ne pas avoir à le payer ! Izaya aimait bien asseoir sa notoriété et son pouvoir sur les autres. Même si ce pouvoir paraissait minime, de la même manière qu'un publicitaire nous incitait malgré nous à penser aux produits qu'il promeut, Izaya incitait le monde à penser à elle. Comme les graines d'une fleur de sang implicitement en train de germer dans l'esprit des racines du monde. Poète vous disiez ?

Non, juste écrivain !

D'un geste simple mais rapide, Izaya termina elle aussi sa canette de paire avec sa cigarette, et lança le tout dans une poubelle voisine avec une agilité sans pareille. Quelque chose de notable chez la brune était que le moindre de ses gestes était calculé, au moins la plupart du temps. Car elle n'était jamais à l'abri d'un accident... mais les accidents étaient si bons !

— Izaya, jeune fille. Tu peux m'appeler Izaya.

La brune souriait, et se dirigeait pour sa part vers le distributeur de boisson chaude, elle avait besoin d'un bon café. Elle prévoyait de rester encore un peu près de la porte, il fallait qu'elle se remette à jour sur son portable qui n'avait cessé de vibrer. Mais tout en tapotant un numéro sur le distributeur aux tons mauves, elle éleva la voix à l'attention de sa jeunes camarade.

— L'Histoire nous dira alors si tu as vraiment eu de la chance de tomber sur moi ce jour là !~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 41
Points : 25
MessageSujet: Re: KANSEI | Le distributeur, créateur de lien social (ft. Izaya)   Mer 17 Mai - 13:15

ft.
Izaya Zetsu
« Le distributeur, créateur de lien social »
ou comment apprécier un jus de pêche
En tout cas elle ne semblait pas méchante cette fille. Mais vu sa précision à jeter des détritus dans une poubelle, Aoi n’irait jamais la défier à un jeu de fléchette ou au tir au fusil d’une foire. La lycéenne nota l’échange de regard entre elle et le gérant patibulaire de l’établissement, ce qui lui fit froncer un sourcil, embêtée. Inutile de dire qu’elle n’allait pas souvent remettre les pieds ici, ou en tout était-ce là le projet à la base. Si le patron du cybercafé gravait malgré tout son visage dans sa mémoire, ou peu importe à quoi cet échange de regard correspondait, l’adolescente pouvait faire une croix sur le lieu. Pas qu’elle veuille éternellement se la jouer discrète mais tant qu’elle n’avait pas terminé sa troisième année et éventuellement quitté sa maison pour s’installer sur un campus ou près d’une université, elle préférait qu’on ne vienne pas l’emmerder au quotidien à cause du temps qu’elle consacrait à ses activités virtuelles.

Se tenant au rebord du box à l’angle du couloir menant à celui qu’elle avait louée, Aoi adressa un franc sourire à cette jeune femme qui répondait au nom d’Izaya. Sans doute un pseudo, ou bien ses parents avaient-ils désirés un fils à la base, s'obstinant à l’appeler comme un garçon ? Une histoire assez drôle c'eût été.
Izaya donc, ne quitta pas la zone des distributeurs, apparemment déterminée à remettre des yens dans une nouvelle machine, pour en extraire une boisson chaude. Elle comptait peut être rester là plus longtemps. Ce qui n’était pas le cas de Tatsuya-chan !

- Moi c’est Aoi ! C’était fun de discuter avec toi Izaya-san.

Puis, voyant celle-ci se servir et finalement se détourner d’elle, Aoi pencha la tête en avant, ses cheveux bouclés retombant sur son visage, et un petit sourire joueur à cet instant.

- Au fait, sympa ta moto.

Puis elle disparut simplement dans les couloirs du cybercafé, laissant là Izaya, le distributeur créateur de lien social et un créneau pour de nouvelles discussions un jour prochain !

FIN

______________________

Aoi parle en #4169E1 // Sherazade s'amuse en #DAA520
LIEN VERS LES DEMANDES DE RP
LIEN VERS LE LOG MEMORIES
LIEN VERS L'INVENTAIRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: KANSEI | Le distributeur, créateur de lien social (ft. Izaya)   

Revenir en haut Aller en bas
 
KANSEI | Le distributeur, créateur de lien social (ft. Izaya)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Réflexion] Prismillon, créateur de lien
» Nouveau contrat social
» Haïti - Social : Rapatriement des haïtiens de Santiago à partir du 6 janvier
» Jean P Boyer fût-il le créateur de l'armée Dominicaine?
» Et pourtant,il est loin d'etre un social-democrate

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hateshinai no Sekai :: Archives :: Nostalgique? :: Reality & Virtuality-
Sauter vers: